"Pas de mauvais temps, que des mauvais vêtements". Contre vents et marées, ces touristes optent pour des vacances en camping en plein hiver

durée de la vidéo : 00h01mn58s
Le camping n'est pas réservé qu'à la saison estivale. En hiver aussi, ce mode de vacances a ses adeptes! ©France Télévisions

Le camping n'est pas réservé qu'à la saison estivale. En hiver aussi, ce mode de vacances a ses adeptes malgré les caprices de la météo. Bien couverts, les touristes y trouvent du bonheur. Ce camping de Dinard a eu sa première journée complète ce week-end. Le début d'une belle saison pour eux.

Les vacances d'hiver continuent en France. Si certains touristes ont choisi les sommets enneigés, d'autres ont voulu profiter de la Bretagne et de l'air iodé. Certes, la météo est peu ensoleillée, mais des visiteurs ont opté pour le camping. Illustration à Dinard.

Des touristes équipés en cas de pluie

Olivier savoure la fin du passage de la pluie et le retour attendu du soleil. "Là, il fait beau, mais c'était pas le cas hier. On a quand même essuyé une jolie petite tempête", déclare-t-il avec le sourire.

En venant en Bretagne pour les vacances de février, tous savaient que le soleil risquait de briller aussi par son absence, mais ils ont ses paysages presque pour eux tout seuls. La pluie peut bien tomber, ils s’en moquent. Pour Florence Grégoire, "c'est pas un souci. On est sorti avec les bottes et le parka hier ou avant-hier. On a pris l'averse mais c'est pas grave, c'était la liberté, l'aventure."

Un moment de dépaysement

Le camping du Port Blanc a ouvert ses portes le 23 février. Dès 10h, les premiers camping-cars s’installaient, face à la mer. Les autres ont suivi. "Ce qu'on vient chercher en février dans un camping en Bretagne, c'est s'aérer, prendre l'air. Les gens ont envie de se balader, de sortir un petit peu de cette période d'hiver et le simple fait de partir en camping-car et d'arriver au bord de la mer, de voir les vagues, cette vue... En fait ça y est, on est dépaysé", raconte Coralie Chauveau-Payet, la gérante du camping. "J'ai une cliente qui m'a dit, à juste titre, il n’y a pas de mauvais temps, il y a que des mauvais vêtements. C'est s'offrir une petite parenthèse avant les vacances", ajoute-t-elle.

"Même si on prend une petite averse en faisant un tour, ça va, on se réchauffe après. On n'est pas en sucre", ajoute Céline Labbé, une cliente du camping.

Il partage ses spots pour des vacances en camping-car

Bruno Gavrois a fait partie des premiers arrivés. Suivi par 60 000 personnes sur les réseaux sociaux, il poste régulièrement les photos de son petit coin de paradis. "C'est magique. Se réveiller quelque part, prendre le petit-déjeuner en face la mer, de déjeuner le midi toujours en face de la mer, c'est exceptionnel. On ne le garde pas pour nous, on le fait partager avec les autres", confient Sylvie Barbelette et Bruno Gavrois, les créateurs de la page "Les endroits les plus sympas pour des vacances en camping-car"

En février et mars 2022, la région a totalisé 8,5 millions de nuitées. Vendredi matin, le thermomètre affichait 9°C. Mais quand les vagues chatouillent les orteils, avec ou sans soleil, ce sont les vacances. "Quand il pleut un petit peu, on fait avec, on marche sous la pluie. Et puis quand il pleut vraiment beaucoup et qu'il y a beaucoup de vent, on trouve autre chose à faire. On essaie de se mettre à l’abri", commente Benoît Bouchereau. 

Ce samedi, le camping a même affiché complet, les prévisions météo sont optimistes et quoi qu’il arrive, en Bretagne, le soleil, on l’a dans le cœur.