Route du Rhum 2022. Duel entre Gabart et Caudrelier à moins de 48 heures de l’arrivée : le finish se prépare

Le final de la Route du Rhum dans la classe Ultim se prépare. Charles Caudrelier sur son Gitana est toujours en tête, talonné par François Gabart reparti à 100% de sa vitesse après une réparation en pleine mer pour son trimaran SVR Lazartigue. Arrivée prévue entre la nuit de mardi et mercredi fin de matinée.

Le combat est rude en tête de course entre Charles Caudrelier et François Gabart pour la victoire finale. Une véritable lutte de position mais également contre les éléments, les aléas et la fatigue. À ce petit jeu, c’est Team Gitana qui se place le mieux en ce début de 5e jour de course.

Lire : Route du Rhum : Suivez l'arrivée en direct de Caudrelier et de Gabart ce mercredi matin

“C’est un peu la guerre” témoigne Charles Caudrelier

Charles Caudrelier en tête depuis le départ et libéré de sa pénalité de 4 heures poursuit sa très belle Route du Rhum en touchant le premier les alizés, ces vents portants qui propulsent vers l’arrivée.

Dans le rétroviseur du leader, François Gabart et Thomas Coville espèrent bien profiter de la moindre brèche pour passer. Le trio est au coude à coude et François Gabart est revenu sur le premier en profitant d’une meilleure pointe de vitesse lors d’un passage de vent faible.

Lire : Direct. Route du Rhum 2022. Classement et positions des skippers : Caudrelier en tête

"C’est un peu la guerre là " témoigne le skipper du Maxi Edmond de Rothschild. "On a été vite ces dernières heures. Les vitesses sont montées à 48-49-50 nœuds. Avant les Açores, François (Gabart) était revenu sur moi dans le petit temps. Il allait tout droit alors que moi je n’arrivais pas !"

" On s’arrache un peu les cheveux et on se bat pour rester le plus rapide possible mais il y a de la mer. Les conditions ne sont pas faciles du tout ", a commenté Caudrelier lors de la vacation matinale, aux environs de 5 heures, avec une certaine marque de fatigue dans la voix. " Elle est physique cette Route du Rhum ! Il n’y a pas de bords de repos et la météo est exigeante. Je suis fatigué au point de ne plus réussir à m’endormir ", a concédé le Finistérien qui devrait retrouver des vents plus consistants d’ici à la mi-journée, et alors débouler à vitesse grand V avec beaucoup moins d’efforts pour le sprint final à destination de Pointe-à-Pitre.

Gabart répare à trois mètres de hauteur et repart à 100%

" Je suis vraiment super content d’avoir réussi à bricoler et à repartir. Le bateau va bien et va vite. Le Trimaran SVR-LAZARTIGUE est à nouveau 100% opérationnel" s’exclame François Gabart depuis sa cabine de pilotage.

Dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu’il dormait quelques instants, un gros bruit le réveille et son bateau ralentit fortement. “Je pensais que c’était la dérive, mais c’était l’anneau qui relie le vérin au foil, pour le faire descendre” constate François Gabart.

Sans foil son bateau perd 5 à 6 nœuds. Après échange avec son équipe, François Gabart décide d’arrêter son bateau et de tenter la réparation. “J’ai passé deux heures à l’arrêt [...] pour remettre une nouvelle ligne, la fixer sur le foil et tout ça en mer, à trois mètres de haut. C’était un peu de bricole mais tout est remis en place” se réjouit le skipper deuxième au classement général.

Depuis le marin navigue sur son foil et “ça tient” commente-t-il avec enthousiasme dans sa vidéo envoyée du large.

Un nouveau record en vue pour l’arrivée du premier

L’équipe routage de Charles Caudrelier travaille sur une arrivée dans la nuit de mardi à mercredi, ce qui donnerait une arrivée avec un nouveau record à la clef. La victoire en tête, les routeurs du Team Gitana se méfient grandement du tour de la Guadeloupe et de la capacité de François Gabart à se propulser dans le petit temps.

" Dans un peu moins de deux jours maintenant on y sera ", a commenté le skipper du Maxi Edmond de Rothschild qui est parvenu à reprendre quelques longueurs à la concurrence ces dernières heures et caracole en tête avec une quarantaine de milles d’avance sur son dauphin.

De son côté, l’équipe de François Gabart prépare également les dernières heures de course et estime aussi une arrivée entre mardi soir et mercredi fin de matinée.

Le record de Francis Joyon est-il prêt à tomber ? C'est dans les tablettes depuis le départ. La direction de course confirme l’arrivée prévue entre la nuit de mardi et mercredi fin de matinée parlant d’un final en mode “course de vitesse sous des passages orageux de 30 à 35 nœuds”.

Le duel finish sera à suivre en direct sur France 3 Bretagne, les derniers milles jusqu’à Pointe-à-Pitre sont toujours délicats entre la gestion des courants et les conditions de vents très variables. L'arrivée sera à suivre en direct sur France 3 Bretagne.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité