Saint-Malo : la chapelle Saint-Sauveur expose le graffeur Seth

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Jauneau

La chapelle Saint-Sauveur de Saint-Malo accueille l'artiste urbain Seth. Toiles, photos, carnets de voyages, installations nous immergent au coeur du parcours artistique de ce graffeur parisien. Une exposition dépaysante et poétique qui parle à notre âme d’enfant.

L’enfance, thème de prédilection de Seth et c’est dans son imaginaire que le graphiste parisien nous entraîne avec ces personnages, figurines ou peintures colorés, tous représentés de dos pour plus de mystère.

Au milieu d’une cinquantaine d’œuvres installées dans la plénitude de la chapelle Saint-Sauveur, l’artiste a lui-même installé sa petite église bigarée, avec en fond un vitrail représentant une petite fille.

De son vrai nom Julien Malland, Seth est un véritable touche à tout.

C'est un artiste très protéiforme. Il vient du milieu du graffiti qui'l découvre dans les années 90 mais il va évoluer et est également aujourd'hui vidéaste, plasticien et travaille dans la bande dessinée. Il est très éclectique!

Isabelle Dupuy , adjointe à la culture, Mairie de Saint-Malo


Ouvert à la rue et aux expériences, Seth a collaboré avec d'autres graffeurs reconnus comme Nasty.

Son terrain de prédilection est d'abord le 20ème arrondissement de Paris où il se fait connaître dans le milieu graffiti, en se spécialisant dans la réalisation de personnages. Diplômé de l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs, il publie avec Gautier Bischoff en 2000 le livre Kapital, qui reste jusqu'à aujourd'hui le plus gros succès sur le graffiti français. Ils créent ensemble une maison d'édition consacrée aux artistes urbains, Wasted Talent en 2004. 


Des livres et des films sur l'art urbain autour du monde


À partir de 2003, il part en voyage autour du monde pour échanger avec des artistes issus de cultures différentes, et s'ouvrir à de nouvelles manières de vivre et de peindre en milieu urbain. De cette expérience naîtra le livre Globe Painter en 2007 et par la suite le programme de documentaires Les Nouveaux explorateurs diffusé et produit par Canal + où Seth propose de découvrir un pays par le prisme de ses arts urbains. Pendant cinq ans, il parcourt et partage ainsi 15 destinations riches de sens.


L'enfance pour questionner le monde !


Au cours de ses explorations artistiques, Seth a développé une peinture reconnaissable en travaillant souvent sur l'enfance. Sur le mur qu'il aborde comme une page blanche, Seth s'appuie sur l'imaginaire, individuel d'une part ou collectif - dieux locaux, mythes, contes. L'enfant devient porte-parole, messager de son questionnement. Il met en jeu son image d'innocence et place son personnage dans un contexte social, politique, géographique difficile. Une démarche souvent en double lecture mais jamais cynique, une peinture urbaine engagée pour alerter sur l'état du monde et le faire avancer.
   

Sa patte reste reconnaissable. Dans ces peintures comme dans ses figurines, la couleur et le visage absent de ces personnages sont un signe de fabrique et pour le public, un joyeux mystère à percer.
 

J'aime ces notions de tourbillons colorés dans ses œuvres. Ça nous entraîne dans une vision du monde avec le regard naïf des enfants !

Julien, visiteur de l'exposition

 

On a l'impression d'avoir la tête dans les nuages devant ses toiles ! Et puis avec les graffitis que Seth a réalisés lors de ses voyages, toujours centrés sur l'enfance et dont des photos sont exposées ici, on voit le monde différemment !

Jean-Michel, visiteur de l'exposition

 
durée de la vidéo: 02 min 02
exposition Seth, graffeur urbain chapelle St Sauveur à Saint-malo

Dans ces graffitis, réalisés lors de ses voyages comme à Shangai en 2018, il défend l’innocence de l’âge tendre à sa façon. Ainsi de ces réalisations aux milieux des décombres d’un quartier où la vie s'en est allée, il glisse dans chaque œuvre le dessin d’un objet, exposé en parallèle de sa composition.
 

Un clin d’œil malicieux : celui d’un adulte toujours à l’écoute de son âme d’enfant !
 
Chapelle Saint-Sauveur exposition "A capella" jusqu'au 1er novembre 2020.