Transat Jacques Vabre : le Malouin Louis Burton abandonne après le démâtage de Bureau Vallée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thierry Peigné
Le 60 pieds Imoca Bureau Vallée au large des côtes normandes juste après le départ de la 15e édition de la Transat Jacques Vabre
Le 60 pieds Imoca Bureau Vallée au large des côtes normandes juste après le départ de la 15e édition de la Transat Jacques Vabre © AFP - L. Venance

Alors qu’il était en deuxième position de la flotte Imoca de la Transat Jacques Vabre, Bureau Vallée a démâté après 10 heures de course. Les skippers Louis Burton et Davy Beaudart ne sont pas blessés. Ils ont rejoint Saint-Malo en début de soirée.

Premier incident d'importance sur la 15e édition de la Transat Jacques Vabre qui s'est élancée du Havre ce dimanche 7 novembre à 13h27 en direction de Fort-de-France. 

Après seulement 10 heures de course, l'Imoca Bureau Vallée a démâté. Les deux skippers, le Malouin Louis Burton et Davy Beaudart, ne sont pas blessés. Le binôme naviguait alors en Manche, entre la pointe du Cotentin et l’île de Guernesey.

Auteurs d'un très bon départ, Louis Burton et Davy Beaudart étaient au moment de l'avarie en deuxième position de la flotte des Imocas, derrière Charlie Dalin et Paul Meilhat sur Apivia.

 

Retour au bercail

Après avoir encaissé le démâtage et avoir récupéré en mer le mât et les voiles en pleine nuit, les deux skippers ont fait route au moteur vers Saint-Malo, leur port d'attache.

Ils sont revenus sur l'incident dans une vidéo, très affectés mais pas abattus.

La Transat Jacques Vabre, grande classique de la course au large disputée en double tous les deux ans, met cette année le cap sur la Martinique au lieu du Brésil, à cause du contexte sanitaire. La traversée devrait durer une quinzaine de jours.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.