Un prêtre d'Ille-et-Vilaine mis en examen pour viol sur adolescent

Publié le Mis à jour le
Écrit par S. B avec AFP

Un prêtre du diocèse de Rennes a été mis en examen pour viol aggravé sur un adolescent et provocation de mineur à l'usage de stupéfiants. Il a été placé en détention provisoire.

Un prêtre du diocèse de Rennes a été mis en examen, ce 6 novembre 2022 à Paris, pour "viol aggravé sur un adolescent" et "provocation de mineur à l'usage de stupéfiants".

L'homme né en 1970 a été placé en détention provisoire, a révélé, ce jeudi, le parquet de Paris, confirmant une information de RTL. Il a également été mis en examen pour "mise en danger d'autrui" et "usage illicite de produits stupéfiants"

Une rencontre sur Grindr

Selon une source proche du dossier, le prêtre et le mineur, âgé de 15 ans, auraient fait connaissance sur l'application de rencontres Grindr et se seraient retrouvés dans la capitale.  

Dans la nuit du 3  au 4 novembre, ils seraient montés dans une chambre d'hôtel dans laquelle le prêtre aurait proposé plusieurs drogues au jeune garçon afin d'altérer son discernement et le contrôle de ses actes. Ces produits auraient rendu le jeune homme malade. 

Géolocalisé grâce à son téléphone

 

Après avoir eu une relation sexuelle, l'adolescent aurait alerté des amies qui sont parvenues à le géolocaliser grâce à son portable, permettant aux pompiers de le secourir.

En garde à vue, le prêtre aurait assuré ignorer l'âge du garçon, ce dernier ayant indiqué être majeur sur l'application Grindr, indique nos confrères de la radio.

" Tristesse et douleur" pour l'archevêque de Rennes

Dans un communiqué, l'archevêque de Rennes, Pierre d’Ornellas, assure "la personne victime de [sa] compassion et de [son] entier soutien. Je comprends et partage la douleur, la colère ou la stupéfaction que les fidèles et les prêtres du Diocèse de Rennes peuvent éprouver et tout spécialement les lieux où il a exercé un ministère pastoral, écrit-il. Beaucoup lui ont fait confiance et se sentent trahis."

Pierre d’Ornellas indique avoir "assuré la justice civile de l’entière collaboration du Diocèse, et signalé à Rome les faits afin de lancer en parallèle une procédure canonique."

L'archevêque de Rennes annonce qu'il ira rencontrer et écouter les paroissiens dès ce week-end et dans les jours qui suivent.  "Avec eux en particulier et avec tous les fidèles, les prêtres, les diacres, les consacrées du Diocèse, nous allons traverser cette épreuve ensemble dans la foi au Seigneur Jésus." 

L'affaire intervient après les révélations, ce 7 novembre, lors de la Conférence des évêques o 11 évêques ou anciens évêques ont été "mis en cause" devant la justice civile ou la justice de l'Eglise pour des signalements de violences sexuelles.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité