Vitré : le sexagénaire préfère s'enfuir devant les gendarmes plutôt que de porter son masque

Publié le Mis à jour le
Écrit par SG//CB (PressPepper)
© FTV

Un sexagénaire de Vitré (Ille-et-Vilaine) a été condamné par le tribunal correctionnel de Rennes, en son absence, pour avoir insulté les gendarmes et résisté lors d'un contrôle sur le port du masque.

Un sexagénaire de Vitré (Ille-et-Vilaine) jusqu'alors inconnu de la justice a été condamné par le tribunal correctionnel de Rennes, ce mercredi 17 novembre 2021, en son absence, pour avoir insulté les gendarmes et résisté lors de son interpellation le 6 mars 2021.

Ce jour-là, les gendarmes de Vitré effectuaient une patrouille en fin d'après midi, alors que la France était toujours en situation de crise sanitaire liée au Covid-19 et que le port du masque était obligatoire en extérieur.

Ils étaient ainsi tombés sur Lionel XXX, un demandeur d'emploi de 61 ans et propriétaire d'une maison à Vitré, qui déambulait dans la rue "sans masque" : ils lui avaient donc demandé de le remettre, mais l'homme était rentré dans une propriété privée… avant d'en ressortir cinq minutes plus tard, toujours le visage à l'air libre.

Les gendarmes s'en étaient donc aperçus, ce qui avait poussé l'intéressé à partir en courant. Mais il avait été vite rattrapé par la voiture de gendarmerie. Après avoir refusé dans un premier temps de donner son identité et de suivre les militaires à la caserne, il s'était finalement résolu à monter dans leur véhicule. Las, les gendarmes avaient eu à peine le temps de se garer que Lionel XXX - "qui n'est pas menotté car il a accepté de les suivre", précise la présidente - s'était encore enfui.

Un des gendarmes était parvenu à le "rattraper par le manteau" mais Lionel XXX l'avait "saisi à la gorge". Ce dernier avait alors décidé de l'interpeller et de mettre le prévenu à terre. Le sexagénaire traitera par la suite un des gendarmes de "connard", avant de s'en prendre à un de ses collègues. "Le petit jeune aussi, il fait du zèle... C'est bien connu : la gendarmerie fait du zèle et arrête pour n'importe quoi !", avait-il ainsi lancé à voix haute.

Au cours de la procédure, Lionel XXX n'a pas reconnu l'intégralité des faits : il a simplement admis ne pas avoir porté son masque, et avoir cherché à échapper aux gendarmes après avoir refusé de leur donner son identité. Il dit même avoir été "frappé par les gendarmes" : l'un d'eux aurait notamment "mis un genou sur son dos"...

Son absence au tribunal ce mercredi est "fort dommageable", a regretté le procureur de la République, qui aurait aimé avoir ses "explications". Il avait requis à son encontre une peine de trois mois de sursis simple. Finalement, le sexagénaire a été condamné à une amende de 300 €, compte tenu de son casier judiciaire vierge. Cette amende vient s'ajouter au 127 € de frais fixes de procédure qu'il devra également régler pour les frais générés par son propre procès.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.