Algues vertes: plainte contre le Préfet

Les associations qui militent contre les marées vertes déposent plainte au pénal contre les préfets des Côtes d'armor.

Elles l'avaient annoncé: les associations environnementales des Côtes d'Armor ont choisi le jour de la venue d'une délégation de la région à Bruxelles pour passer à l'acte.

Nouvel épisode dans la bataille juridique engagée contre les marées vertes en Bretagne.

L'été dernier 36 sangliers sont morts à Morieux dans les côtes d'armor, victimes des gaz dégagés par les algues vertes en décomposition.

Plusieurs rapports scientifiques attestent ce lien de cause à effet. Les associations de défense de l'environnement - qui avaient obtenu la condamnation de l'Etat par le tribunal administratif en 2007 et 2009 pour son laxisme et sa responsabilité dans le dossier des marées vertes - reviennent à la charge.

Avec cette fois une plainte au pénal contre les représentants de l'Etat.

En dépit de plusieurs rapports scientifiques concordants, la préfecture des Côtes d'armor n'a toujours pas reconnu officiellement l'implication de l'hydrogène sulfuré dans la mort des 36 sangliers, ce gaz mortel présent dans les algues vertes en décomposition.


 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité