INFOGRAPHIE. Coronavirus : Evolution du Covid-19 en Bretagne - MISE A JOUR ce vendredi 27 mars 19h

Forte augmentation de coronavirus ce vendredi en Bretagne : 90 nouveaux cas portant le nombre de patients confirmés de Covid-19 à 797. Ce chiffre ne reflète pas la totalité des personnes infectées. Evolution du coronavirus par département, retours à domicile : voici les courbes.

Par Benoit Thibaut


L'épidémie de coronavirus progresse encore en Bretagne, ce vendredi 27 mars 2020 avec 797 cas confirmés de Covid-19 par diagnostic biologique (PCR) et 32 décès au total.

Soit une augmentation importante de près de 200 cas en deux cas.


Les 32 décès à déplorer dans le cadre de la prise en charge hospitalière sont des patients âgés de 60 à 97 ans


Voici la courbe de l'évolution en Bretagne.  La touche Replay vous permet de voir son évolution au jour le jour.
 



Pour le détail voici l'évolution par département comptabilisés par l'ARS à la journée du vendredi 27 mars.
 
  • 256 cas pour le Morbihan, soit 50 cas supplémentaires en deux jours
  • 191 cas dans le Finistère, soit 48 cas supplémentaires en deux jours
  • 77 cas pour les Côtes d'Armor, soit 30 cas supplémentaires en deux jours
  • 167 cas pour l'Ille-et-Vilaine, soit 32 cas supplémentaires en deux jours
auxquelles s'ajoutent :
  • 39 personnes ne résidant pas en Bretagne
  • 67 personnes, qui ont fait l’objet de prélèvements biologiques dans les centres hospitaliers de Lorient, Morlaix, Pontivy, Saint-Malo, Rennes, Brest ou Quimper mais dont les départements de résidence ne sont actuellement pas encore connus.


Voici une visualisation de l'évolution sur les dernières semaines pour prendre du recul sur la progression.
 

 

L'Agence Régionale de Santé, nous confirme que les cas comptabilisés sont uniquement les cas qui ont pu être testés.
Les tests nasopharyngés par écouvillon sont effectués pour :
 

  • les cas nécessitant l'hospitalisation
  • les personnels soignants
  • les personnes malades vivant en EHPAD


 

 

La stratégie de tests ciblés désormais à des publics prioritaires rend le nombre de cas confirmés moins révélateur de l’intensité de circulation du virus.
De nombreuses personnes sont asymptomatiques. Un suivi combiné d’indicateurs épidémiologiques est donc en cours d’élaboration

Alors que le 26 février, aucun cas n'était recensé par l' Agence Régionale de Santé (ARS), c'est à ce jour, vendredi 27 mars 2020, 797 personnes dont la contamination est confirmée.

Le nombre de personnes infectées par le coronavirus Covid-19 augmente en Bretagne.   


La Bretagne comparativement aux autres régions

 
La Direction générale de la santé, met à jour une évolution au niveau national de l'évolution de l'infection au coronavirus. Le graphique ci-dessous, permet de comparer la présence de cas confirmés dans les régions françaises. 
 Utilisez les options de la carte pour affiner le détail - la mise à jour peut mettre un petit délai



Coronavirus : les hôpitaux de Brest et Quimper en renfort du Grand-Est
 

Six malades du Covid-19 en réanimation ont été transférés d'hôpitaux du Grand-Est vers Brest et Quimper par avion militaire mardi. Les hôpitaux de l’Ouest de la Bretagne, contrairement à ceux de l’Est et de l’Ile-de-France, ne sont pas submergés pour le moment.

Quatre patients sont donc actuellement hospitalisés à Brest et deux à Quimper. Au Centre hospitalier de Cornouaille, les deux patients arrivés de Colmar s’ajoutent à un malade du Covid-19 - le seul jusqu’à présent - hospitalisé dans le service de réanimation. Le CHU de Brest, lui, n’a pas souhaité communiquer sur le nombre de patients du Covid-19 dans ses services.

 

Coronavirus : quelles sont les capacités d'accueil en réanimation hospitalière en Bretagne ?
 

À ce jour, 38 personnes sont hospitalisées dans une unité de réanimation en Bretagne. Pour l'instant, les services dédiés à la prise en charge lourde des malades atteints du Covid-19 font face, mais risque-t-on de voir ici aussi des unités débordées à l'instar de ce qui se passe dans l'Est ?

Nul doute que les jours à venir verront un afflux du nombre de malades atteints du Covid-19. Parmi eux, certains seront hospitalisées dans un service de réanimation (environ 10%, selon la Direction générale de la santé). Selon les derniers chiffres communiqués par l'Agence régionale de santé, 31 le sont en Bretagne.

Faire face à une vague massive de patients nécessitant une prise en charge médicale lourde, c'est l'un des principaux enjeux de cette pandémie.



Où sont les masques? 

 

Une livraison de 840 000 masques chirurgicaux et de 60 000 FFP2 est en cours pour les hôpitaux, cliniques, EHPAD, structures médico-sociales et sociales et transporteurs sanitaires. Les professionnels de santé en ville (médecins généralistes, IDE, pharmaciens), sont approvisionnés par les pharmacies qui ont également reçu une nouvelle dotation.

Les entreprises et les collectivités territoriales sont invitées à signaler leur éventuel stock de masques disponibles supérieur à 1000 masques auprès de l’ARS (ARS35-CRISE@ars.sante.fr), qui veillera à les remettre à disposition des acteurs du système de santé. Pour des quantités inférieures à 1000 masques, il est proposé de les distribuer auprès des pharmacies.

Attention, la préfecture met en garde contre l'utilisation d’autres types d’écrans à la place des masques chirurgicaux (ex. masques en tissu, masques en papier, chiffons noués derrière la tête), du fait de données scientifiques concernant leur efficacité (Société française d’hygiène hospitalière).

 


Depuis ce jeudi 19 mars, les professionnels de santé en ville (médecins généralistes, IDE, pharmaciens), sont approvisionnés auprès des pharmacies d’officine de proximité.

En Bretagne, le Morbihan a pu bénéficier d’une dotation supplémentaire .Par ailleurs, les entreprises et les collectivités territoriales sont invitées à signaler leur éventuel stock de masques disponibles auprès de l’ARS (ARS35-CRISE@ars.sante.fr), qui veillera à les remettre à disposition des acteurs du système de santé.
 

Restrictions de déplacement


Depuis le 17 mars, 12h, seuls sont autorisés, sur présentation d’une déclaration sur l’honneur (ponctuelle et réservée aux motifs personnels) ou d’un justificatif (cadre professionnel) les déplacements pour :

   • Se rendre de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible
    • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés
    • Se rendre auprès d’un professionnel de santé
    • Se déplacer pour motif familial impérieux, la garde de ses enfants, le soutien de personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrière
    • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement

Un dispositif de contrôle est en place sur l’ensemble du territoire. Tout contrevenant encourt une amende forfaitaire de 135€, qui pourra, le cas échéant, être majorée.
 

Face au coronavirus, les gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage

  • je reste chez moi
  • je me lave très régulièrement les mains
  • je tousse ou éternue dans mon coude ou dans un mouchoir
  • j’utilise des mouchoirs à usage unique et je les jette
  • je salue sans serrer la main, j’arrête les embrassades

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus