Itinéraires Bretagne : le riche patrimoine du commerce du lin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Nedjar .

Du 16e au 18e siècle, la Bretagne a connu un formidable essor économique grâce au commerce des toiles de lin. Aujourd’hui, cette plante aux multiples vertus pourrait offrir de nouveaux débouchés. Hier aujourd'hui et demain, la Bretagne aime le lin qui le lui rend bien. 

Du 16e au 18e siècle, le commerce des toiles de chanvre et de lin connaît un véritable essor qui participe à la prospérité économique de toute la France. Et la Bretagne est l’une des premières provinces à en bénéficier.

Quand le lin breton faisait le tour du monde

La plante est cultivée partout dans la région puis tissée pour ensuite être exportée vers l’Angleterre, la Hollande, l’Espagne. La toile de lin bretonne va ainsi équiper une grande partie des flottes européennes, et même américaine.

Le leg du commerce du lin

Activité florissante, le commerce du lin laisse aussi derrière lui un patrimoine riche et qui lui est propre. Des routoirs, des kanndi ou maisons buandières, des maisons de paysans-tisserands, des manufactures, des hôtels de négociants, de somptueux édifices religieux aussi financés par de riches familles de marchands-toiliers.

Dans ce premier numéro d’Itinéraires Bretagne consacré au lin Antonin Billet et Bruno Van Wassenhove nous emmènent au Pays du Léon. 

Le riche patrimoine du lin au pays du Léon


Rencontre avec :
     -  François Bouget : membre de l’association "Au fil du Queffleuth et de la Penzé"
     - Georges Bellec :  association "Lichen"

Archive INA 1998 : L’église de Saint-Thégonnec détruite par un incendie.

Un magazine d'Antonin Billet, Bruno Van Wassenhove, Ludovic Decarsin et Tanguy Descamps.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité