Un kit pour les premières règles lancé par une Rennaise

Le kit "Ma louloute" accompagne les premières règles des jeunes filles
Le kit "Ma louloute" accompagne les premières règles des jeunes filles

Avoir ses règles pour la première fois peut rimer avec inquiétudes. Edita Rebours une Rennaise a lancé un kit "premières règles" destiné aux jeunes filles : une trousse avec tout le matériel nécessaire mais aussi de l'information, indispensable pour mieux vivre ce passage. 

Par Emilie Colin

Passage obligatoire pour les jeunes filles, les règles arrivent souvent sans crier gare. En France, l'âge moyen est 12 ans et demi. Edita Rebours, maman rennaise de trois enfants dont une fille vient de lancer un kit "premières règles" qui va permettre de gérer cet instant important. 

"Si ça m'arrive à l'école, qu'est-ce que je fais, comment je fais ?" lui demande un jour sa fille. Edita se souvient alors avoir cherché ce genre de kit sur internet ou en pharmacie, persuadée que cela existait déjà, "cela tombait sous le sens pour moi" explique t-elle. Mais rien. Elle décide alors de plancher sur cette idée. "Ma louloute" en référence au surnom donnée à sa fille voit le jour. 

Ma louloute, une trousse ludique 


"Ma louloute" est donc la trousse de cette première fois, laquelle marque cet instant où les adolescentes deviennent des femmes. À l'intérieur, des serviettes hygiéniques, des lingettes nettoyantes mais aussi un guide explicatif de "tout ce qu'il va se passer jusqu'au jour J", un petit cadeau, un calendrier menstruel. Le manque d'information sur les règles restent criant, même aujourd'hui, en France.

Lorsqu'on lui demande si le côté enfantin (choix des visuels sur la pochette, le nom) est un choix, Edita Rebours souligne qu'elle tient à cet aspect : "c'est volontaire, ces jeunes filles sont toujours des enfants lorsque cela leur arrive. Elles ont besoin de quelque chose de rigolo, de simple. Je n'ai pas envie de les faire grandir avant l'heure alors qu'elles le deviennent déjà, avec leur corps." Pour elle, il faut poser les choses étape par étape. 

"Ma louloute" n'a que six jours pour l'instant et déjà les professionnels comme les pharmacies souhaitent la commercialiser. Edita Rebours envisage des déclinaisons futures à ce projet, en abordant d'autres premières fois. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Liquidation judiciaire des Presses de Bretagne

Près de chez vous

Les + Lus