La mascotte du Stade Brestois plagiée par Biarritz ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Baptiste Galmiche .

Le Stade Brestois et le Biarritz Olympique sont en froid. En cause : une histoire de plagiat de mascottes.

Tout savoir sur la Route du Rhum : Route du Rhum 2022

Ils ont tout deux une marinière rouge, un bandeau et un sabre, mais ils ne supportent pas la même équipe. Cela fait trois ans que Zef le pirate représente le club brestois. Alors l'arrivée de son sosie, Koxka le corsaire, qui représente depuis peu le club de Biarritz, a de quoi agacer les dirigeants du club. "C'est pratiquement une copie conforme ! On est vraiment dans du copier-coller !" se plaint Yvon Kermarec, président Stade Brestois 29.



Sur Twitter, le club breton s'est directement adressé de manière ironique au président biarrot.





Mais le président brestois prend toutefois cette affaire au sérieux. "On a saisi notre avocat car c’est du plagiat. Leur mascotte est la mascotte de Brest et on veut garder une authenticité. On ne peut pas laisser passer ça car on a quand même investi de l’argent sur cette mascotte, enregistrée à l’INPI (Institut national de la propriété intellectuelle)", confie-t-il à L'Équipe



Du côté des Biarrots, les ressemblances sont un pur hasard. Il confie à L'Équipe : "Zef le pirate a besoin d’un orthodontiste, nous ce n’est pas le cas. Il a un bandana, nous c’est un foulard… Si on est de bonne foi quand on regarde les mascottes, elles n’ont rien à voir". 

 



Reportage : Gilbert Bruno, Sarra Ben Cherifa, Sylvie Secret et Jean-Michel Bocéno



durée de la vidéo: 01 min 32
Reportage : Bruno Gilbert, Sarra Ben Cherifa, Sylvie Secret et Jean-Michel Bocéno. Interviews : - Yvon Kermarec, président Stade Brestois 29 ; - Nicolas Brusque, président Biarritz Olympique PB.



Interviews :

- Yvon Kermarec, président Stade Brestois 29 ;

- Nicolas Brusque, président Biarritz Olympique PB.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité