Laurent Bourgnon : les recherches aériennes arrêtées

Le navigateur Laurent Bourgnon, disparu en plongée en Polynésie reste introuvable. Les recherches aériennes ont été stoppées, celles en mer se poursuivent, menées par les pompiers et son frère Yvan, arrivé sur place, ce vendredi.

Ce vendredi en début de matinée, (sur place), les recherches aériennes pour retrouver le navigateur Laurent Bourgnon, disparu après une plongée aux Tuamotu, ont été interrompues. Dans le même temps, Yvan Bourgnon, frère du disparu arrivait à l'aéroport de Fakarava où il a rencontré les services de secours. 

Le navigateur reste introuvable


Laurent Bourgnon, n'a pas été retrouvé après trois jours de recherches, a indiqué ce samedi (heure de Paris) le haut-commissariat de la République en Polynésie française. Malgré le renfort de deux nouveaux bateaux, les secours n'ont trouvé aucune trace du navigateur. "L'ensemble des investigations entreprises, aériennes et maritimes, depuis trois jours dans d'excellentes conditions météorologiques, tendent à réduire l'hypothèse selon laquelle M. Laurent Bourgnon aurait pu dériver en surface"

Son frère garde espoir et coordonne les recherches en mer


Cette dérive en surface est cependant le seul espoir de retrouver Laurent Bourgnon vivant. Son frère Yvan, qui a achevé mardi un tour du monde à la voile estime que son aîné peut tenir "5 à 6 jours en mer" s'il est en train de dériver. A bord du Jambo, le catamaran de Laurent Bourgnon, il souhaite coordonner les recherches autour de l'atoll de Toau, à partir de samedi matin. "L'hypothermie, on n'y est pas tellement exposé ici avec une eau à 27 degrés, c'est plus la déshydratation, on peut tenir 4, 5, 6 jours contre ça, donc baisser les bras avant la fin de ce délai, ça serait totalement débile", a déclaré Yvan Bourgnon à la presse locale à sa descente d'avion, tout en saluant le dispositif de secours.


L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité