Le nombre de personnes âgées dépendantes en Bretagne augmentera de 40% à l'horizon 2030

Face aux besoins de prise en charge de la dépendance des personnes âgées dans les années qui viennent, l'Insee et l'Agence Régionale de la Santé ont étudié les perspectives pour la Bretagne. 

A l'horizon 2030, il y aura 17 000 personnes âgées dépendantes de plus en Bretagne. C'est la projection de l'étude menée par l'Insee pour la région Bretagne. Une tendance que l'on connait depuis des années mais qu'il faut chiffrer désormais avec précision, notamment pour évaluer l'impact en terme d'emplois et de financements.

le nombre de personnes âgées dépendantes pourrait croître de 40% en Bretagne. C'est un oeu plus que la moyenne nationale (37%). Au sein de la Bretagne, les territoires les plus "âgés" enregistreraient des progressions moindres (+15 % dans la zone de Carhaix-Pleyben) tandis que les secteurs périurbains, plus jeunes, connaîtraient des évolutions plus sensibles (le nombre doublerait  autour de Rennes). C'est la logique statistique.

Il y a toutefois quelques exceptions.

Dans le littoral morbihannais, malgré une population relativement âgée, cette progression dépasserait 60 %. L'attraction sera toujours aussi forte auprès des retraités.   D’autre part, dans les zones urbaines (Brest, Rennes), plus jeunes, elle resterait modérée, là aussi en raison de l'installation croissantes d'actifs. 

Des emplois à créer

Entre 2010 et 2020, la Bretagne pourrait compter 17 000 personnes âgées dépendantes supplémentaires. Actuellement six personnes dépendantes sur dix vivent à domicile. Les questions d’adaptation des logements pour ceux qui souhaiteraient rester à leur domicile se poseront avec acuité. Il faudra aussez créer des emplois. Ce surcroît de personnes âgées dépendantes, si elles vivaient à domicile, engendrerait un volume d’activité supplémentaire de 9 200 équivalents-temps-plein dont un tiers relèverait de personnels soignants (2 100 ETP d’infirmiers, 1 000 ETP d’aides-soignants et 6 100 ETP de personnels non soignants). 
A eux seuls, l’Ille-et-Vilaine et le Morbihan concentreraient chacun 2 700 équivalents-temps-plein supplémentaires.




L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité