Le réchauffement climatique s'annonce frais !

Le réchauffement climatique pourrait entraîner un ralentissement du courant marin 'Gulf Stream', favorisant l'arrivée d'air arctique sur nos côtes. A Brest (29), les spécialistes des océans nous alertent sur les conséquences désagréables de la modification de notre climat. 

Par la rédaction

En décembre, à Paris, se tiendra la conférence climat rassemblant des chefs d'état du monde entier. Il y a quelques années, les scientifiques alertaient sur la nécessité de mesures d'urgence pour empêcher le réchauffement de notre planète. Las ! Désormais, on ne parle plus d'arrêter le réchauffement mais plutôt de s'adapter à la nouvelle donne... et ça ne s'annonce pas très réjouissant !

A Brest (29), des spécialistes du monde entier se réunissaient aujourd'hui pour partager leurs observations. Et voilà ce que cela donne : montée des eaux, acidification des océans et modification des courants marins...

Quelles conséquences ? Des risques de submersion accrus : comment ne pas penser à l'île de Sein, par exemple ? L'acidification des eaux contrarie la croissance des mollusques à squelette : coraux mais aussi huîtres ou moules, entraînant une baisse des récoltes.

Et puis, il y a les courants marins comme le 'Gulf Stream' qui nous protège de l'air froid venu de l'Arctique. Ce courant ralentit sous l'effet du réchauffement... et la protection qu'il nous apporte également. En clair, le réchauffement climatique nous promet de l'air plus frais !

Reportage de Muriel Le Morvan et Morgane Tregouët :
Bretagne : le réchauffement climatique s'annonce frais



Sur le même sujet

Les + Lus