Ligue 1 : un espoir de maintien pour Lorient

38ème Journée FC Lorient / Bordeaux : Les joueurs lorientais à la fin du Match pour savoir le résultats des autres matches ( Mesloud et Waris ) (56) Lorient Le 20170520 / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME ; PHOTO NICOLAS CREACH / LE TELEGRAMME.
38ème Journée FC Lorient / Bordeaux : Les joueurs lorientais à la fin du Match pour savoir le résultats des autres matches ( Mesloud et Waris ) (56) Lorient Le 20170520 / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME ; PHOTO NICOLAS CREACH / LE TELEGRAMME.

Le match nul (1-1) des Lorientais, samedi, contre Bordeaux n’a pas suffi pour assurer leur maintien en Ligue 1. Le FC Lorient est barragiste. Il jouera sa place en Ligue 1 face à Troyes.

Par S.Salliou (avec AFP)

Les joueurs du FC Lorient et ses supporters sont passés par tous les états samedi soir, après le match nul de l'équipe contre les Girondins de Bordeaux (1-1).

Ils ont commencé à avoir des sueurs froides dès le début du match, quand ils ont encaissé un but de Sankharé. Ils étaient alors relégables. Vincent Le Goff a ensuite égalisé, les Merlus se sont alors vus maintenus en Ligue 1, mais c'était sans compter le match nul arraché par Caen sur la pelouse du Paris Saint-Germain à la toute dernière minute du match. 

Gilles Le Morvan (@gilleslemorvan) May 20, 2017
tweet FC Lorient

Les Merlus seront donc barragistes. Ils s'offrent un bel espoir de maintien face à Troyes (3e de L2). Deux matchs de barrages les attendent, le premier, jeudi à Troyes et dimanche au Moustoir.

Réaction de Bernard Casoni (entraîneur de Lorient, auteur d'un nul face à Bordeaux 1-1)

"Être mené au score ce n'est pas évident, mais je pense qu'on a fait une bonne première période, en se créant une ou deux opportunité face à une équipe de Bordeaux venue pour gagner le match. Je tiens à les féliciter, car toutes les équipes n'ont pas joué comme ça. Je tiens à féliciter aussi mes joueurs qui n'ont rien lâché. On est allés puiser au fond de nous pour aller chercher l'égalisation et tenir le résultat. Maintenant il y a encore deux matches à jouer. A deux minutes près, on aurait pu être sauvés. On aurait signé pour être toujours en vie, ce n'est pas le cas de Bastia, le cas de Nancy, on a encore notre destin entre nos mains. À nous de bien préparer le match aller à Troyes."

Sur le même sujet

Les + Lus