• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1 : Guingamp battu par Marseille (1-3), plus que jamais dans la zone rouge

© Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
© Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

Guingamp n'a pas bien mené son match contre Marseille. Le club breton s'affiche désormais en dernière position de la Ligue 1, à deux points de Caen et à quatre points d'une place de barragiste, synonyme d'un éventuel maintien. 

Par E.C avec AFP


Guingamp a été battu par l'Olympique lyonnais samedi 1 - 3. Les costarmoricains se classent maintenant en dernière position de la Ligue 1, deux points derrière Caen.

L'OM a construit son succès en première période grâce au retour en forme de ses hommes clés Luiz Gustavo (4e) et Lucas Ocampos (40e). La réduction de Yeni Ngbakoto (56e) a fait naître l'espoir chez Guingamp, mais les coéquipiers de Steve Mandanda ont tenu bon, permettant à Valère Germain d'alourdir la marque en fin de match (90+1).

L'égalisation refusée à Guingamp sur une frappe de Marcus Thuram qui a percuté la barre avant de rebondir sur le bout de la ligne de but, selon la Goal Line Technology, a sauvé ce précieux succès (63e). De même, la tête d'Alexandre Mendy, imprécise parce que l'attaquant était en déséquilibre, alors qu'il était seul à six mètres des buts ouverts (78e), a fait taire une demi-seconde les bruyants supporters marseillais.

Marseille ne doit toutefois pas qu'à la technologie ou à la chance cette victoire. Steve Mandanda a aussi été décisif à plusieurs reprises, devant Thuram (38e) ou Yeni Ngbakoto (47e), avant de se faire devancer par ce dernier au premier poteau pour le but de l'espoir rouge et noir (2-1, 56e). Mais heureusement pour eux, les hommes de Rudi Garcia s'étaient montrés diablement réalistes en première période, exploitant la défense très lâche de leurs hôtes et notamment d'un Pedro Rebocho à la rue côté gauche de la défense.

Dès la 4e, Dimitri Payet avait eu tout le temps du monde pour ajuster son centre vers Luiz Gustavo. Si la tête du Brésilien était contrée, le ballon lui revenait dans les pieds pour son deuxième but en deux journées (1-0, 4e). Toujours sur le côté gauche, c'est Florian Thauvin cette fois qui avait encore le loisir de délivrer sa 13e passe décisive de la saison en déposant le ballon sur la tête de Lucas Ocampos, qui dosait sa reprise pour trouver le petit filet, cinq minutes avant la pause (2-0).


"On commence très mal le match"
 


Une soirée sans point


Pour l'entraîneur Jocelyn Gourvennec, le bilan aura été sans appel. "C'est pas une bonne soirée parce qu'on ne prend pas de point. C'est un match un peu bizarre, chaque équipe a eu sa période. On a raté notre entame, on a été sanctionnés. On a corrigé à la mi-temps, ça a été nettement mieux après. On a pris le dessus et je trouve qu'on revient logiquement au score. On a fini fort physiquement, mais on n'a pas réussi à conclure pour revenir à 2-2. La différence se fait sur le même type d'action, le même type de frappe où ça sourit pour l'équipe qui est bien classée et ça sourit pas pour l'équipe qui est mal classée. On a fait une très belle deuxième période, c'est ça que je veux retenir".


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus