Lorient : le ferry "l'Acadie" n'a finalement pas trouvé preneur

C'était une vente aux enchères un peu particulière. Un ferry mis en vente ! À 80 000 euros, le bateau aurait pu trouver preneur, sauf que... personne n'a renchéri quand le commissaire priseur a annoncé la mise à prix ! 

L'Acadie était à vendre 80 000 euros mercredi 4 décembre, dans le port de Lorient.
L'Acadie était à vendre 80 000 euros mercredi 4 décembre, dans le port de Lorient. © Stéphane Izad / France Télévisions

Pas de table ni de marteau. Ce mercredi midi, c'est au pied du bateau à vendre, que les enchères devaient se tenir. Le commissaire priseur était là, dans le port de Lorient, expliquant aux journalistes présents pourquoi la mise à prix était dérisoire...  "80.000 euros, c'est une somme dérisoire ! L'équivalent d'un bateau comme celui-ci, aujourd'hui, c'est 13 à 14 millions d'euros." 
 
durée de la vidéo: 00 min 22
Vente aux enchères de l'Acadie ©France 3 Bretagne

"Une somme symbolique" donc pour Xavier Gauducheau. Encore fallait-il trouver un acheteur intéressé...

La bateau, propriété du Conseil régional de Bretagne est amarré au port de pêche de Lorient depuis plusiuers mois. Après 48 ans de traversées entre le continent et Belle-Ile puis l'île de Groix, l'ancien roulier a été désarmé. Il aurait pu être transformé en restaurant, café ou pourquoi pas en boîte de nuit !? Moyennant "quelques travaux de mise aux normes" non négligeables sûrement.
 
L'Acadie a transporté de nombreux passagers vers BelleIle et Groix durant des années.
L'Acadie a transporté de nombreux passagers vers BelleIle et Groix durant des années.

L’Acadie, 42 mètres de long, a été construit par les Chantiers et ateliers de La Perrière, de Lorient (Keroman), en 1971. Il pouvait embarquer jusqu'à 600 passagers et vingt-cinq véhicules, dont des camions de 19 tonnes, grâce à un garage, haut de plafond.
 
Le garage de l'Acadie pouvait accueillir 25 véhicules.
Le garage de l'Acadie pouvait accueillir 25 véhicules. © Stéphane Izad / France Télévisions


Sauf que... Le ferry n'a pas trouvé preneur. Ce mercredi 5 décembre, seulement 3 des 6 personnes inscrites étaient présentes à la vente aux enchères. Au pied du bateau, le commissaire priseur a donc annoncé vers midi la mise à prix.  Personne n'a renchéri. Momement de flottement sur le quai lorientais... Selon le commissaire priseur, un acheteur s'était engagé pour 80.000 euros, mais il s'est retiré. Fin des enchères, faute d'adjudicataire.

Le ferry reste donc propriété du Conseil régional de Bretagne, jusqu'à nouvel ordre.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter