Miranda Merron, l'une des six femmes au départ du Vendée Globe

Miranda Merron s'apprête à courir son premier Vendée Globe. Elle fait partie des six femmes engagées sur la course. Pour mener à bout son projet, elle a préparé son bateau en petit comité, avec son compagnon Halvard Mabire. C'est l'un des plus petits budget du Vendée Globe. 
En 2016, aucune femme n'avait participé au Vendée Globe, elles seront 6 au départ le 8 novembre dont Miranda.
En 2016, aucune femme n'avait participé au Vendée Globe, elles seront 6 au départ le 8 novembre dont Miranda. © Team Campagne de France
Lors du prochain Vendée Globe, tout le monde sera focalisé sur les huit Imoca à foils dernière génération, dont sera issu de toute évidence le futur vainqueur. Bien que tous veulent raconter une histoire humaine avec force et émotions, le tour du monde en solitaire pourrait s’apparenter à une grande régate autour du monde, au moins pour les premiers.

Miranda Merron, l’une des six femmes engagées, ne part pas avec l’ambition de gagner, elle n’a pas le bateau pour cela.
La plus Anglaise des Normandes veut retrouver les origines de la course, vivre son tour du monde en mode "aventure".

Elle et son compagnon, Halvard Mabire, se sont lancés un pari fou : préparer à deux, quasiment en tête à tête, un bateau pour mener Miranda au bout de son rêve et devenir l’une des rares femme à finir le Vendée Globe. Depuis le 1989, elles ne sont que six à l’avoir terminé, dont sa compatriote Ellen McArthur.

"Miranda et Halvard, artisans du Vendée Globe" c'est à découvrir ici : 
Miranda et Halvard, artisans du Vendée Globe
 

Le projet de Miranda Merron, l'un des plus petits budgets de la course


Le couple a préparé durant plusieurs années le bateau dans un petit hangar, juste à côté de leur lieu d'habitation à Barneville-Carteret dans le Cotentin. Entre les tâches ménagères de la vie quotidienne, ils réparent un génois, recousent un pare-battage, font de la comptabilité, et s’ils ont cinq minutes, vont ramasser les pommes dans le jardin.
Le gros œuvre s'est déroulé dans un chantier à Caen, aidés au coup par coup par des spécialistes en composite ou en électronique.

"Campagne de France", le partenaire principal du bateau est également atypique. C’est une marque des Maîtres Laitiers du Cotentin, une coopérative agricole qui regroupe un millier de petits producteurs. Les agriculteurs se sont investis dans le suivi de Miranda et de sa course.

Miranda et Halvard, artisans du Vendée Globe, un film de Thierry Durand à voir dans Littoral ce dimanche à 12 h 50 sur France  3 Bretagne et le 8 novembre à 10h50 sur France 3 Normandie et Pays-de-la-Loire. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile région normandie aventure