Affaire de corruption entre un couple morbihannais et des mareyeurs

© AFP
© AFP

Les gendarmes de Nantes viennent de démanteler, après deux années d'investigation, un vaste système de corruption entre un Morbihannais, employé de la grande distribution et six sociétés de mareyage, 5 françaises et une espagnole. Une affaire de pots de vin qui s'élève à près de 500 000 euros.

Par Krystell Veillard

Un Morbihannais, de 43 ans profitait depuis quatre ans de son emploi dans une centrale d'achat de la grande distribution, pour obtenir des pots de vin de professionnels de la pêche. Il leur promettait en contrepartie, un meilleur référencement parmi les fournisseurs et une évolution de leur chiffre d'affaire. Des promesses pas toujours tenues. Il aurait ainsi récolté près de 500 000 euros.

Une société écran pour encaisser les sommes


Son épouse avait même créé une société écran, pour justifier ces sommes, en éditant de fausses factures pour des prestations fictives. Six sociétés de mareyage, une espagnole et cinq françaises, implantées sur l'ensemble du territoire sont concernées par cette affaire. Plusieurs dirigeants de ces sociétés, entendus par les enquêteurs ont reconnu leur implication dans le système. Ils feront probablement l'objet de poursuites ultérieures, précise la gendarmerie.


Placés sous contrôle judiciaire


Le couple morbihannais, à l'origine de la corruption, placé en garde à vue le mardi 11 juillet 2017 a également reconnu les faits. Mis en examen, ils sont tous les deux placés sous contrôle judiciaire, et seront convoqués au Tribunal correctionnel de Nantes en novembre prochain. ils devront répondre des faits de corruption passive, blanchiment de corruption passive, abus de biens sociaux, recels d'abus de biens sociaux et faux et usage de faux.
 

Sur le même sujet

Brest : sept ministres dont Édouard Philippe attendus ce vendredi

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne