Arzon : les trois cloches de l'église retrouvent leur beffroi

Les trois cloches de l'église de Arzon ont été replacées. "Espérance, Foi et Charité" avaient besoin de se refaire une beauté. Après quatre mois de silence, refondues, elles reviennent résonner. 

"On participe aujourd'hui au patrimoine de demain, on réinstalle une cloche neuve, on est en train de créer le patrimoine des quelques centaines d'années à venir." Sébastien Heudré, campaniste, évoque la pose des nouvelles cloches de Arzon. Installées en 1922, le temps a fait son oeuvre. Abîmées, elles ont été refondues. La première la plus grosse pèse 580 kilos. Les deux autres, même si plus petites restent quand même de taille : 300 et 160 kilos pour celle qui porte le nom de Foi.

L'opération est délicate. "On se retrouve dans un espace confiné" explique Sébastien, qui doit gérer cette remise en place, avec des transferts de charge importantes. Des réglages auront lieu pour ajuster leur tintement. 


Retrouver le rythme


Joseph Raoul, le recteur d'Arzon ne cache pas sa satisfaction de réentendre à nouveau le son des cloches, "après cette période de confinement, de silence." où les messes virtuelles ont été de mise. "Pour les offices on va retrouver ce son naturel." 

"En fait, ça rythme la vie du pays. C'est dans ces moments-là qu'on se rend compte que même si on n'est pas pratiquant ou qu'on ne vient pas souvent à l'église, lorsque l'on se trouve sur la place et que le temps est marqué par les sonneries, on ne regarde pas sa montre" résume-t-il.