Belle-Ile, est une des plus belles destinations pour le New York Times

Le New York Times comme chaque année, a publié, cette semaine son classement des 52 endroits du monde à découvrir en 2020. Et Belle-Ile y figure à la 45e place. Un joli coup de projecteur pour la plus grande des îles bretonnes.

Belle-Ile, une des plus belles destinations touristiques au monde pour le New York Times
Belle-Ile, une des plus belles destinations touristiques au monde pour le New York Times © Christopher Miller

C'est la photo du port de Le Palais, qui est publié dans le New York Times, pour évoquer l'île du Morbihan, qui fait donc rêver les Américains. Dans le classement du quotidien New Yorkais, publié ce jeudi, des 52 endroits où aller en 2020, "52 places to go in 2020", Belle-Ile arrive en effet à la 45e place, entre la forêt amazonienne au Brésil et le Val d'Aran en Espagne. Une belle reconnaissance pour l'île bretonne, qui devrait profiter de ce joli coup de projecteur. Un classement qui place par ailleurs Washington en tête des destinations, suivie par les Iles Vierges Britanniques aux Antilles, la petite ville de Rurrenabaque en Bolivie, ou le Groënland.
 

Paris, l'autre destination en France pour le quotidien américain


Pour ce qui est de la France, Paris, qui occupe la 31e place, est le seul autre lieu hexagonal à apparaitre dans cette sélection, comme "la capitale de l'alimentation et de la mode, en perpétuel renouvellement, avec un fort engagement environnemental". Un classement où l'Europe est très bien représentée, avec notamment, les Asturies ou Minorque en Espagne, la Sicile pour l'Italie, Plymouth pour l'Angleterre, l'ouest de la Suède, Salzbourg en Autriche,  Leipzig en Allemagne, Copenhague pour le Danemark, Jevnaker pour la Norvège, Cracovie en Pologne ou la Transylvanie en Roumanie... 
 

Une île, à l'aube d'une nouvelle vague de popularité, selon le New York Times


Pour ce qui est de notre joyau breton, le commentaire note que "Belle-Ile la bien nommée, la plus grande des îles bretonnes, est à l'aube d'une nouvelle vague de popularité. Cette destination, l'une des plus vertes et les plus sauvages en France, a vu l'ouverture récente d'excellents restaurants de produits locaux". Le New York Times rappelle encore le passé de l'île, ce "refuge d'artistes", parmi lesquels de prestigieux résidents, tel Claude Monnet, "qui a fait de ses plages spectaculaires, le sujet de nombreuses de ses peintures"  ou la comédienne Sarah Bernhardt, "qui d'un fort en pierre à la Pointe des Poulains, a fait une résidence secondaire". Un article qui évoque encore "un littoral magnifique et strictement protégé". Le quotidien propose encore de partager sur les réseaux ses bons plans pour visiter l'île. Ce classement, qui pour la première fois mentionne l'île bretonne, pourrait bien avoir des conséquences non négligeables sur le tourisme sur l'île, à l'heure où certains commencent à penser à leur vacances d'été.   


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie médias