Cet article date de plus de 3 ans

Le Blavet Moyen se la joue tourisme

Napoléon voulait desserrer l’étau anglais de Lorient et ordonna en 1803 la canalisation de la rivière Blavet afin de relier Lorient à Pontivy. Le fleuve offre de belles étapes et compte trois parties différentes dont le Blavet Moyen.
Un stalk (péniche à voile) à Hennebont, et une sculpture posée du côté de Saint-Nicolas-des-Eaux
Un stalk (péniche à voile) à Hennebont, et une sculpture posée du côté de Saint-Nicolas-des-Eaux © S. Izad - France 3 Bretagne
Le Blavet est constitué de trois parties : le haut Blavet, qui va de Bourbriac jusqu’au lac de Guerlédan puis le Blavet Moyen, et enfin le Blavet maritime, où, rejoint pas le Scorff, le Blavet quitte Hennebont et baigne Port Louis, pour se jeter dans la mer en face de Groix.

Si le Blavet Moyen nous était conté 


Le Blavet Moyen coule sur 58 kilomètre entre Pontivy et Hennebont. Le fleuve a failli entrer dans l’histoire comme une voie navigable d’avenir, et si la conception fut rapide, l’exploitation souffrit de lacunes à cause d’erreurs de conception. Elle fut définitivement rendu obsolète par l’arrivée du cheval de fer qui rendait son usage moins performant.

La rivière devenue canal se tourne maintenant résolument sur le tourisme, même si elle souffre de la concurrence du canal de Nantes à Brest, beaucoup plus fréquenté.

Le Blavet Moyen

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture patrimoine sorties et loisirs nature tourisme économie