• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Carnac : échouage d'un dauphin après la tempête Freya

Un dauphin a été retrouvé échoué sur la plage de Carnac suite à la tempête Freya. / © Facebook d'Olivier Lepick
Un dauphin a été retrouvé échoué sur la plage de Carnac suite à la tempête Freya. / © Facebook d'Olivier Lepick

La tempête Freya, qui a touché la Bretagne dimanche 3 et lundi 4 mars, a ramené sur la plage de Carnac (Morbihan) la carcasse d'un dauphin. Ce nouvel échouage de cétacé fait suite à de nombreux cas similaires dans la région ces derniers temps. 

Par Lucas Hobé

Triste découverte sur la plage de Carnac, lors de la tempête Freya. Le corps sans vie d'un dauphin a été retrouvé sur le sable, au milieu d'algues. 

"C'est un promeneur qui l'a découvert et qui a donné l'alerte. Une procédure a été mise en place. Un service technique spécialisé a pris en charge l'animal pour réaliser une autopsie. Malheureusement, ce genre de découverte arrive régulièrement" indique Olivier Lepick, le maire de Carnac, qui a pu prendre une photo du cétacé. 


Les événements tempétueux comme Freya ont souvent pour conséquence "de ramener sur le littoral les cadavres de cétacés morts en mer naturellement ou de manière accidentelle, détaille Willy Badin, scientifique en charge du réseau national des échouages pour l'observatoire Pélagis. Mais les tempêtes sont rarement à l'origine du décès. Elles servent à constater ce qui se passe en mer".

Déjà 120 échouages en Bretagne en 2019

Et les observations sont plutôt alarmantes à en croire les données récoltées par Pélagis. Rien que sur le début de l'année 2019, près de 120 échouages de cétacés ont déjà été constatés en Bretagne. "L'espèce principalement concernée est le dauphin commun, notamment dans le Morbihan et le Finistère. Les causes du décès sont souvent dues à de la pêche accidentelle. Comme le montrent les traces de filets ou d'engins de pêche sur les cadavres de cétacés" affirme Willy Badin.

Fin 2018 déjà, les échouages de dauphins marsouins, rorquals, phoques et même d'une baleine à fanons suscitaient une importance préoccupation.
Cette baleine à fanons s'est échouée sur l'île de Groix ce 19 décembre 2018 / © Catherine Robert
Cette baleine à fanons s'est échouée sur l'île de Groix ce 19 décembre 2018 / © Catherine Robert

Pour l'observatoire Pélagis, la situation est critique. "Ces trois dernières années ont été extrêmes en termes d'échouages de cétacés" assure Willy Badin. 

Chaque année, l'observatoire Pelagis estime à plus de 4 000 le nombre de dauphins pris dans les filets de pêche dans les eaux françaises ainsi qu'à plus d'un millier le nombre d'échouages sur le littoral du pays. Et la Bretagne n'est pas épargnée par cette hécatombe. 

Sur le même sujet

Paddle Trophy à Vannes : hommage aux sauveteurs de la SNSM

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer