Coronavirus : dans le Morbihan, des mesures prises pour soutenir les entreprises et les acteurs de l'économie

Une réunion réunissant le Préfet ainsi que des décideurs et des acteurs de l'économie a lieu en préfecture du Morbihan ce mercredi 11 mars pour annoncer des mesures prises en faveur des entreprises impactées par le coronavirus . / © Isabelle Rettig/France 3 Bretagne
Une réunion réunissant le Préfet ainsi que des décideurs et des acteurs de l'économie a lieu en préfecture du Morbihan ce mercredi 11 mars pour annoncer des mesures prises en faveur des entreprises impactées par le coronavirus . / © Isabelle Rettig/France 3 Bretagne

Touché par 73 cas avérés de Coronavirus (le 11/03 à 11h), le Morbihan tente de s'organiser pour éviter un impact trop important sur l'économie locale. Le Préfet, des décideurs et des acteurs sociaux économiques du département ont annoncé ce 11 mars 2020 des mesures spécifiques mises en place.  

Par L.H.

"La crise sanitaire se transforme en crise économique". La phrase a été lancée ce mercredi lors d'une réunion à la Préfecture du Morbihan réunissant le Préfet, les décideurs et les acteurs sociaux économiques du département, pour évoquer les mesures d'accompagnement mises en place pour lutter contre le Coronavirus. 

Après avoir annoncé qu'à "11h ce mercredi, 73 personnes ont été détectées positives au coronavirus dans le département", le Préfet du Morbihan Patrice Faure a affirmé "qu'il faut continuer à appliquer des mesures individuelles de protection comme se laver les mains. Par ailleurs, l'Etat a mis en place des mesures en faveur d'un accompagnement des entreprises et des acteurs économiques, impactés par cette situation". Sept points émergent : 
  • Des délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts) ;
  • Dans les situations les plus difficiles, des remises d’impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d'un examen individualisé des demandes ;
  • Un soutien de l’État et de la banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires ;
  • La mobilisation de Bpifrance pour garantir des lignes de trésorerie bancaires dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie ;
  • Le maintien de l'emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé ;
  • L’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs par le médiateur des entreprises ;
  • La reconnaissance par l’État du Coronavirus comme un cas de force majeure pour ses marchés publics. En conséquence, pour tous les marchés publics d’État, les pénalités de retards ne seront pas appliquées.
Plusieurs représentants de structures liées à l'économie dans le Morbihan ont également apporté des précisions sur des mesures prises pour limiter les difficultés économiques engendrées par le coronavirus. 

DIRECCTE

La Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) invite les entreprises à "favoriser au maximum le télétravail" et appelle les employeurs "à proscrire le travail sur les zones identifiées à risque dans la limite du possible" pour éviter une contamination et une propagation de l'épidémie. 
Eric Boireau, directeur de la Direccte ajoutait : "Nos services sont mobilisés sur l’accompagnement direct de l’entreprise avec la mobilisation de l’activité partielle. Nous avons enregistré 130 demandes principalement pour les secteurs de l'hôtellerie, de la restauration, du spectacle".
 

Bpi France 

Une représente locale de La Banque publique d'investissement (Bpi France) a annoncé trois mesures spécifiques pour aider les entreprises confrontées à des difficultés financières en raison du Coronavirus. 
  • Porter la garantie des prêts bancaires à 70% pour les prêts d'une durée supérieure à 2 ans
  • Être bienveillant sur les demandes de réaménagement sur les encours en direct et garantie. "Tous les dossiers seront examinés au cas par cas" précise-t-elle. 
  • La mise en place d'un numéro vert pour toutes demandes d'informations : 09 69 37 03 40

Pôle emploi

Huit agences de Pôle emploi sont présentes dans le département du Morbihan. "Elles resteront toutes ouvertes pour ceux qui en ont besoin". Même l'agence d'Auray qui se situe dans une zone de circulation active du virus.

Néanmoins, l'établissement public chargé de l'emploi indique "privilégier les sollicitations par mail. Une réponse sera donnée dans les 72h. Pour continuer à accompagner les demandeurs d'emploi, nous pourront organiser des entretiens téléphoniques ou en visio, pour ceux qui ne souhaitent ou ne peuvent pas se déplacer".

URSSAF

L'Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales (Urssaf) assure qu'un dispositif est mis en place depuis quelques jours pour les entreprises qui connaissent des perturbations. "Elles peuvent notamment obtenir un report de paiement de leur cotisation sociale, l'octroi de délais avec un échelonnement de ces paiements et une remise exceptionnelle de majoration des pénalités de retard qui seraient dûes sur cette période ciblée". 

Alors que des travailleurs indépendants sont aussi impactés économiquement par l'épidémie de coronavirus, l'Urssaf annonce qu'il sera possible pour eux "d'anticiper la régularisation annuelle et d'obtenir un recalcul des cotisations qui sera cohérent avec la réalité de l'activité. Une mesure qui s'accompagne comme pour les entreprises, l'octroi de délais avec un échelonnement des paiements et une remise exceptionnelle de majoration des pénalités de retard qui seraient dûes sur cette période ciblée". 

Autre point : l'Urssaf annonce "suspendre toutes les opérations liées à des contrôles d'huissiers sur les zones touchées par le virus". 

30% de chiffre d'affaires en moins

L'épidémie de Coronavirus a déjà engendré d'importantes pertes économiques dans plusieurs secteurs. Dans le domaine culturel, de nombreux spectacles ont été reportés ou annulés. "Mais même pour les événements maintenus, on remarque une diminution de 10 à 15% de la fréquentation. C'est particulièrement difficile économiquement pour les petites structures" note la Direction régionale des Affaires culturelles. 

Le monde de l'artisanat est également lourdement touché. Selon une enquête menée par la Chambre des métiers et de l'artisanat auprès des artisans, "40% des 500 entreprises artisanales nous ayant répondu ont fait part d'une baisse de leur chiffre d'affaire de plus de 30%". 

Revoir la réunion de ce mercredi à la Préfecture du Morbihan


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus