Football. Le destin du FC Lorient en Ligue 1 dans les mains du novice Régis Le Bris

Publié le
Écrit par Yoann Etienne avec l'AFP

Après deux maintiens obtenus de justesse, Le FC Lorient s'apprête dans quelques jours à reprendre le chemin de la la Ligue 1 avec un premier match face à Rennes le 7 août prochain au Roazhon Park. Pour espérer se maintenir, le club a choisi de placer sur le banc Régis Le Bris. Le nouvel entraîneur des Merlus est un formateur confirmé et chantre d'un jeu attrayant. Suffisant pour résister à une saison de Ligue 1 périlleuse ?

Plusieurs fois au fond du trou ces deux dernières saisons, sauvés en 2021 par une phase retour de feu à domicile et en 2022 par la méforme de leurs adversaires directs, les Merlus redoutent une nouvelle saison sur le fil, d'autant que 4 clubs doivent passer à la trappe en juin.


Pas de quoi impressionner Régis Le Bris: "J'aime le risque, je suis à l'aise avec ça", a assuré le coach de 46 ans à la presse lorsqu'il a quitté fin juin la direction du centre de formation lorientais et de la réserve pour signer un contrat de trois ans à la tête de l'équipe première.

On a nommé quelqu'un d'ambitieux, pour le club, pour l'équipe, pour les joueurs, et j'avais envie de cette ambition."

Loïc Féry

Président du FC Lorient

"Ce n'est pas un pari", a insisté le président Loïc Féry. "On a nommé quelqu'un d'ambitieux, pour le club, pour l'équipe, pour les joueurs, et j'avais envie de cette ambition".
"Derrière cette nomination, il y a peut-être aussi l'idée que l'enjeu ne prime pas forcément sur le jeu", a-t-il ajouté, alors que Lorient, pire attaque de L1 avec 35 buts, a rarement fait vibrer ses supporters la saison dernière.

Intensité, coopération, adaptation


Né dans le Finistère et formé à Rennes, Régis Le Bris a connu une courte carrière pro comme défenseur latéral à Rennes, à Laval et en Belgique, avant de changer de casquette dès l'âge de 27 ans pour se consacrer à la formation.

D'abord à Wasquehal (Nord) puis à nouveau 8 ans à Rennes, où il a aussi passé un doctorat en physiologie et biomécanique ainsi qu'un DU de préparation mentale, avant de rejoindre Lorient en 2012, en collaboration avec l'entraîneur Christian Gourcuff.

"On a travaillé deux ans ensemble. J'ai cherché à capitaliser sur cette identité lorientaise, tout en y apportant ma sensibilité", a-t-il expliqué. Il en a tiré trois maîtres mots: intensité, coopération et adaptation. Ainsi, il garde une préférence pour le 4-4-2 cher à Gourcuff, tout en promettant de préparer des alternatives à appliquer en fonction des adversaires et des situations. "Je ne suis pas dogmatique", répète-t-il.

Aux échelons inférieurs, sa méthode a payé: sous sa houlette, les jeunes de Rennes puis de Lorient ont multiplié les trophées et la réserve des Merlus a fini 2e de son groupe de N2 (4e division) la saison dernière, le meilleur classement à cet échelon parmi ses homologues de L1.

En montant d'un cran, Régis Le Bris a choisi de conserver ses adjoints de la réserve, Jean-Marie David et Erwann Le Postec, et de leur adjoindre l'Allemand Ingo Goetze, chargé du développement personnel et mental des joueurs.

Je voudrais que cette équipe donne du plaisir à tout le monde."

Régis le Bris

Entraîneur du FC Lorient

Sans renier le jeu de transition mis en place par Christophe Pélissier, entraîneur de 2019 à 2022, il ambitionne de mettre en place "un jeu qui va être fait de relations. Je voudrais que cette équipe donne du plaisir à tout le monde".

Pour cela, le technicien a par exemple donné champ libre cet été au jeune milieu offensif Enzo Le Fée, l'enfant du pays qu'il a vu grandir au centre de formation, repositionné plus haut.

Des similitudes avec Julien Stéphan

Pour ses débuts dans l'élite, le destin lui a réservé un retour aux sources à Rennes dès le 7 août. Un "clin d'oeil", sourit l'intéressé, dont le discours à la fois humble et ambitieux rappelle ceux de Julien Stéphan ou Franck Haise, passés ces dernières années avec panache d'une réserve à l'équipe première (respectivement à Rennes et Lens).

L'entraîneur lensois est d'ailleurs un ami, avec lequel il a travaillé au Stade rennais et au FC Lorient. Ce dernier l'estime prêt à relever le défi. "Il a déjà un parcours très riche, ça fait 20 ans qu'il entraîne", explique Haise à l'AFP. "Et c'est quelqu'un de très brillant, qui a beaucoup d'idées à la fois sur le jeu et sur les hommes. Je ne doute vraiment pas de sa réussite".

Début du championnat le 7 août prochain pour Lorient 

En quête de nouveaux repères, les Lorientais enchaînent les matchs amicaux pour préparer au mieux la reprise de la ligue 1. Le dimanche 7 août, à 17h, les Merlus affronteront le Stade Rennais au Roazhon Park.

Mercredi 27 juillet à Inzinzac-Lochrist, le FC Lorient s'est imposé en amical face à Châteauroux, club de National, sur le score de 2 buts à 1.

Ils affronteront l'AC Ajaccio à 17 heures au Moustoir pour leur dernier match de préparation. Les Merlus affichent pour le moment un bilan de 2 victoires et 2 défaites en matchs de préparation.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité