Josselin : une marche funèbre pour les salariés des Charcuteries Gourmandes

Les salariés des Charcuteries Gourmandes ont fait un arrêt devant la maison funéraire de Josselin pour symboliquement enterrer leur entreprise / © France 3 Bretagne - S. Breton
Les salariés des Charcuteries Gourmandes ont fait un arrêt devant la maison funéraire de Josselin pour symboliquement enterrer leur entreprise / © France 3 Bretagne - S. Breton

Les salariés des Charcuteries Gourmandes dans le Morbihan sont amers. En grande difficulté financière, leur société de transformation charcutière a été placée début janvier en redressement judiciaire. Ils ont défilé à Josselin, à la veille d'une audience fatidique du tribunal de commerce de Vannes.

Par Thierry Peigné

Ils sont 96. 96 salariés des Charcuteries Gourmandes à avoir défilé à Josselin ce mardi 17 avril. Mercredi, ils apprendront peut-être qu'ils vont perdre leur emploi. Le tribunal de commerce de Vannes doit se prononcer sur l'avenir de leur entreprise, placée en cessation de paiement en janvier dernier. 

Quatre mois plus tard, ils n'ont aucune nouvelle, ni d'un éventuel repreneur, ni de leur PDG qui n'est autre que Saïd Chabane, le président du club de foot Angers SCO. D'où les maillots de l'équipe, portés pendant la manifestation et les slogans allusifs brandis lors du défilé.

Adobe Spark Page


Lorsque l'entreprise a été reprise en 2013 par Saïd Chabane, elle comptait 170 salariés. Ils ne sont plus que 96. Un déclin inéluctable, selon les représentants des salariés. Selon eux, le manque crucial d'investissements et les choix stratégiques de la direction ont inexorablement enfoncé la société sur un marché très concurrentiel.

"On le sait depuis longtemps que l'on est sur la pente douce. On est pas armé et compétitif" explique Philippe Motais, délégué syndical CFDT pour qui Saïd Chabane ne se souciait pas leur sort.
 

Réaction d'un représentant syndical des Charcuteries Gourmandes
Josselin : une marche funèbre pour les salariés des Charcuteries Gourmandes - Reportage : S. Breton - L. Bonis

 

Sur le même sujet

Xavier Tirel invité du JT pour la seconde ligne de métro à Rennes

Les + Lus