A Caudan, la Fonderie de Bretagne entre colère et incompréhension

Le 11 mars dernier, le groupe Renault annonçait chercher un repreneur, dont le nom doit être annoncé en mai. Les 340 salariés sont dans le flou, un préavis de grève de 24 heures a été déposé pour ce lundi soir. Une manifestation est prévue ce mardi. Des personnalités politiques sont attendues.

Le site de la Fonderie de Bretagne à Caudan compte 350 salariés
Le site de la Fonderie de Bretagne à Caudan compte 350 salariés © I. Rettig - France Télévisions

Les salariés de la Fonderie de Bretagne, à Caudan près de Lorient, se sentent trahis. Il y a un peu moins de un an, ils se battaient pour rester dans le groupe Renault. Aujourd’hui, le combat semble perdu. Le 11 mars dernier, le groupe Renault annonçait qu’il cherchait un repreneur, alors même qu’il a bénéficié, au printemps dernier, d'un prêt de 5 milliards d'euros garanti par l'Etat, dans le cadre du plan de relance.

Flou artistique sur l’avenir de la Fonderie

Maël Le Goff, secrétaire CGT, ne cachait pas sa colère ce lundi. "A la question, qu’est-ce qui se passe s’il n’y a pas de repreneur ? On n’a toujours pas obtenu de réponse. Sur les volumes, Renault parle de diversification, de recherche de volumes. Mais c’est Renault qui nous enlève des volumes actuellement et prévoit de diminuer sa part dans les Fonderies de Bretagne". Le syndicaliste accuse Renault de faire partir le travail au Portugal, en Espagne, en Turquie ou au Brésil.

Plus de 1000 emplois directs et indirects

La question de l’emploi est fondamentale. Au-delà des 340 salariés qui travaillent à la Fonderie, il faut ajouter toute la sous-traitance. La reprise, ou non de la Fonderie concerne plus de 1000 emplois directs et indirects.

Les salariés de Caudan ont reçu, notamment via les réseaux sociaux, le soutien de la CGT chez PSA à l'usine de la Janais à Chartes-de-Bretagne près de Rennes. 

Un CSE, un comité social et économique, a lieu ce lundi après-midi.
Ce mardi, diverses prises de paroles sont prévue dans la matinée et la CGT espère beaucoup de passage à l'heure de la pause déjeuner. 

De soutiens politiques

Le préavis de grève démarre ce lundi soir à 22 heures. Ce mardi, quelques personnalités politiques sont attendues, comme Alexis Corbière, figure de la France insoumise, et Fabien Roussel, secrétaire général du Parti communiste.

Sur Twitter, l'UDB, l'Union démocratique Bretonne, a également manifesté son soutien aux salariés de la Fonderie de Bretagne de Caudan.

Implantée à Caudan depuis 55 ans !

La Fonderie de Bretagne, implantée depuis 1965,  filiale du Groupe Renault, produit des pièces de fonderie brutes et usinées pour l’industrie automobile, des boîtes de vitesse et des pièces pour les moteurs. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie automobile industrie social