• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Enfant mortellement fauché : la procureure de la république de Lorient fait le point sur l'enquête

Le procureur de Lorient Laureline Peyrefitte accompagnée du commissaire central de police Camille Fanjaud 'à gauche de l'image) et du commissaire en charge de la sûreté départementale Amaury Le Néel (à droite). / © AFP - D. Meyer
Le procureur de Lorient Laureline Peyrefitte accompagnée du commissaire central de police Camille Fanjaud 'à gauche de l'image) et du commissaire en charge de la sûreté départementale Amaury Le Néel (à droite). / © AFP - D. Meyer

Suite à l'arrestation mercredi soir de la passagère de la voiture qui a mortellement tué un garçon de 9 ans ce dimanche 9 juin, la procureure de la république de Lorient a fait un point sur l'enquête et les recherches menées pour retrouver le jeune chauffard toujours en cavale.

Par Thierry Peigné


Peu d'informations ont filtré à l'issue de la conférence de presse express (10 minutes) que vient de donner ce jeudi soir Laureline Peyrefitte, la procureure de la République de Lorient.

Elle a rappelé les faits en reprenant le déroulement de l'accident jusqu'à la fuite du conducteur et de sa passagère. Elle a donné également des nouvelles du jeune cousin de la victime, qui est dans un service de réanimation à l'hôpital de Brest depuis quatre jours, son pronostic vital étant toujours réservé. Elle a précisé aussi que le garçon décédé avait 9 ans et non 10 ans comme annoncé préalablement car ses éléments d'identité n'étaient pas précis. 

La procureure est revenue également sur l'interpellation de la passagère de 21 ans, rappelant qu'après son interpellation, la jeune femme avait été entendue lors de sa garde à vue. Elle n'a pas précisé le contenu de son audition et ce qui l'a amené à se rendre, mais a rappelé que la jeune femme risquait 7 ans d'emprisonnement notamment pour non-assistance à personne en danger. Elle a ajouté que sa garde à vue serait prolongée.

Le conducteur de 20 ans encourt, lui, jusqu'à 10 ans de prison pour les faits d'homicide involontaire aggravé et de blessures involontaires aggravées. La procureure a rappelé qu'il était déjà connu des services de police pour des faits de conduite sans permis et d'infractions à la législation sur les stupéfiants.

Laureline Peyrefitte a ajouté que "plus d'une centaine d'appels ont été reçus par jour à la suite de l'appel à témoins pour retrouver le mis en cause et qui ont nécessité des vérifications rigoureuses". "Les investigations continuent" a-t-elle ajouté.
 

Revoir la conférence de presse

 

L'interpellation de la passagère

C'est peu après 23h ce mercredi 12 juin que la passagère de la voiture folle s'est présenté dans une maison de Caudan, près de Lorient, afin de se rendre à la police. Elle a été placée en garde à vue dans les locaux de la Sureté départementale et y a été interrogée. 
Les enquêteurs poursuivent ce jeudi leurs recherches pour retrouver le conducteur de la voiture, l'ex petit-ami de la jeune femme, qui est toujours en cavale depuis dimanche. 
 

Une marche blanche ce jeudi

Suite à la vive émotion provoquée par le décès de cet enfant dimanche à Lorient, une marche blanche s'est déroulée ce jeudi après-midi. Près de 2 000 personnes ont participé à l'hommage rendu ainsi au petit Bunyamin tué par le chauffard en fuite ainsi qu'à son cousin, 7 ans.
 
Mercredi matin, une cérémonie de prières était organisée par la communauté turque de Lorient, dont sont originaires les deux enfants fauchés. Le corps du jeune garçon a été acheminé ce jeudi à Paris pour être conduit en Turquie où il sera enterré à Agri, dans le village natal de son père. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus