Enfants fauchés à Lorient : le conducteur mis en examen et placé en détention provisoire

Le superintendant de la police Pascal Gontier (à gauche), la procureure de la république Laureline Peyrefitte et le commissaire de police Amaury Le Neel (à droite) / © AFP - L. Venance
Le superintendant de la police Pascal Gontier (à gauche), la procureure de la république Laureline Peyrefitte et le commissaire de police Amaury Le Neel (à droite) / © AFP - L. Venance

Dix jours après l'accident qui a coûté la vie à un enfant à Lorient, le conducteur en fuite a finalement été interpellé ce 18 juin à Lanester. La procureur de Lorient a fait un point sur l'enquête.

Par E.C


Les investigations se poursuivent à la suite de l'accident du 9 juin dernier à Lorient. Une voiture a renversé deux enfants. L'un des deux âgé de 9 ans est décédé tandis que son cousin est toujours hospitalisé. Deux personnes sont mises en cause : un jeune homme de 20 ans et sa passagère. Cette dernière s'est rendue à la police
 


Le conducteur interpellé après neuf jours de traque


Après neuf jours de traque, le conducteur a finalement été interpellé ce mardi matin dans un hôtel à quelques kilomètres du lieu du drame. Selon nos informations, il n'a pas opposé de résistance. "C'est le soulagement", a réagi Ahmet Makas, membre de l'association culturelle turque de Lorient, après s'être entretenu avec la famille de l'enfant défunt. "Ils sont contents de l'arrestation. Ils se sentent plus légers et à présent pensent à l'enfant toujours hospitalisé à Brest", a-t-il confié.
Réaction de la communauté turque à l'interpellation du chauffard
Ahmet Makas, porte-parole de la communauté turque de Lorient / Reportage : A. Conanec - V. Le Roux


L'homme confirme être à l'origine de l'accident


La procureur Laureline Peyrefitte a tenu un point presse, en précisant d'emblée qu'elle ne répondrait à aucune question. Elle a expliqué que des témoins avaient signalé la présence du mis en cause à Lanester. "Il serait arrivé la veille" précise-t-elle dans "des circonstances qui restent à vérifier". L'homme a été présenté directement au juge. "Il accepte de répondre aux questions en présence de son avocat. Il confirme le refus d'obtempérer et d'être à l'origine de l'accident" a t-elle indiqué. 

Il a été mis en examen pour homicide involontaire aggravé, blessures involontaires aggravées, refus d'obtempérer aggravé, conduite sans permis de conduire, conduite sans assurance et délit de fuite. Il a été placé en détention provisoire et encourt 10 ans de prison.


Des complicités ?


La procureur a conclu en stipulant que l'enquête se poursuit. Le deuxième enfant est toujours "dans un état préoccupant". Plusieurs questions restent en suspens : comment les mis en cause ont vécu depuis le 9 juin ? De quelles complicités ont-ils pu bénéficier ?
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Littoral, Aurélien Ducroz, de la poudreuse à l'écume

Les + Lus