• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le gâteau breton n'aura plus de secret pour vous

Le gâteau breton, une spécialité qui vient de Lorient / © S.Salliou
Le gâteau breton, une spécialité qui vient de Lorient / © S.Salliou

C’est un gâteau qui ressemble à un gros biscuit, épais et friable et qui doit obligatoirement être fait avec du beurre salé. Le gâteau breton est surtout connu dans le sud de la Bretagne. Il est né à Port-Louis, près de Lorient où sont basés quelques spécialistes.

Par Sylvaine Salliou


Les ingrédients du gâteau breton sont basiques. De la farine, du sucre, des jaunes d'œufs. Et du beurre demi-sel.

Bernard Aunier tient sa recette de son grand père. Mais il lui a fallu 10 ans pour la mettre au point. Son grand-père n’avait pas tout écrit et a emporté quelques secrets avec lui. Le temps de repos de la pâte par exemple. Elle doit reposer entre 3 et 4 heures, et une nuit entière, c’est encore mieux.
Le grand-père de Bernard avait quand même indiqué, « malaxer rapidement la pâte du bout des doigts » et à entendre Bernard, le secret est là.

Une fois la pâte reposée, Bernard enduit le dessus du gâteau, d’un jaune d’œuf et dessine des stries en losanges. Car quand il sera cuit, il sera découpé en losanges. C’est la tradition, selon Bernard. Auparavant, le gâteau breton était cuit au feu de bois et les bords étaient souvent un peu brûlés, les losanges à l’intérieur étaient alors réservés aux invités.
 

L’origine du gâteau breton


Le premier gâteau breton est apparu à la fin du 19è siècle, du côté de Lorient. Un pâtissier nommé Crucer, d'origine suisse du canton des Grisons, marié à une femme originaire de Port-Louis, aurait présenté cette spécialité lors de l'Exposition universelle de Paris de 1862, sous l’appellation de « gâteau Lorientais ». Il avait remporté le premier prix pour la catégorie « Pâtisseries sèches ». De retour à Port-Louis, ce gâteau avait rencontré un franc succès, dans les familles et auprès des marins.

Car le gâteau breton est ce que l’on appelle un gâteau de voyage. Il peut se conserver plusieurs semaines et étaient facilement embarqués sur les bateaux de pêche lors de longues marées.

Depuis, il est toujours mangé dans les familles, mais beaucoup moins qu’avant. En revanche, c’est un bon souvenir de vacances pour les touristes.
 
Vous saurez tout sur le gâteau breton
Interview - Bernard Aunier, président de la Confrérie du gâteau breton - Iffig Cochevelou, Champion du Monde du gâteau breton en 2014

Une confrérie du gâteau breton a vu le jour et défend le gâteau du même nom. Elle organise depuis 2013 un concours. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus