Jet de robes et rejet de la réforme des retraites pour les avocats de Lorient

Le mouvement des avocats se répand dans tous les tribunaux de France. Dans le Morbihan, ce vendredi matin, 70 d'entre eux ont accueilli les personnalités invitées à l’audience solennelle de rentrée judiciaire de Lorient, avant de jeter leurs robes à terre. Un geste devenu symbolique. 

Par E.N


70 avocats du barreau de Lorient ont jeté leurs robes lors de l’audience solennelle de rentrée judiciaire ce vendredi matin. Un geste devenu symbolique, initié par leurs confrères de Caen à l’occasion d’une visite du garde des Sceaux, pour protester contre la réforme des retraites.

Depuis un peu plus d’une semaine, à l’appel du Conseil national des barreaux, la profession se mobilise dans tous les tribunaux de France pour dénoncer la suppression des régimes spéciaux, au profit d’un régime universel. Pour les avocats, cela entraînerait la disparition d’une caisse autonome avec 2 milliards de réserve. 

« Nous, nous avons un régime que nous autofinançons par nos cotisations, qui permet aux avocats d’avoir une retraite de base de 1 400 euros. Avec la réforme, on passe d’un taux de cotisation de 14 à 28 %, avec une augmentation des charges de 50 à 60 %, et une retraite de base inférieure à 1 000 euros », explique le bâtonnier Pierre Guillon.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus