Lorient. Epidémie de toux chez les chiens

Les humains sont empêtrés dans une épidémie de coronavirus, les volatiles ne voient pas le bout du tunnel de la grippe aviaire. Voici maintenant que les chiens se mettent à tousser."Un nombre démesuré de cas de toux des chenils " constate le docteur Philippe Dierick, vétérinaire à Lorient.

 La toux des chenils touche de nombreux chiens dans les environs de Lorient depuis un mois. Le vaccin est efficace.
La toux des chenils touche de nombreux chiens dans les environs de Lorient depuis un mois. Le vaccin est efficace. © Eric Baledent-MaxPPP

"Ça commence par une trachéite, décrit le Dr Philippe Dierick, de la clinique vétérinaire de Keryado à Lorient. Le chien se racle la gorge comme s’il essayait de vomir. Et si auncun traitement n'est administré, l’animal peut s’infecter et développer une pneumonie."

La toux des chenils n’est pas une maladie nouvelle, mais c’est le nombre de cas qui étonne le vétérinaire lorientais.


Il y a une recrudescence depuis environ un mois autour de Lorient. C’est hors du commun.

Dr Philippe Dierick

"Normalement, c’est une maladie de collectivité, poursuit Philippe Dierick. Elle reste circonscrite à l’intérieur d’un chenil." Mais depuis plusieurs semaines, cette épidémie se propage en extérieur pour une raison inconnue.
La cause de cette pathologie : la bactérie bordetella bronchiseptica, une cousine de la bactérie responsable de la coqueluche chez l’homme. Mais aucune inquétude : si cette bactérie se transmet facilement entre chiens, elle n’est pas transmissible à l’homme.

Heureusement, la maladie se soigne par antibiotique et anti-inflammatoire. "C'est un traitement lourd, il dure trois semaines, explique Philippe Dierick. Il existe également une vaccination contre cette maladie. La plus efficace s'administre par voie nasale."  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature santé société grippe aviaire agriculture économie