Lorient : il loue ses ruches pour sauver les abeilles

À Lorient, pour sensibiliser le grand-public à la cause des abeilles, un jeune apiculteur propose aux entreprises et collectivités de leur louer des ruches. C’est lui qui se charge de leur entretien, mais ce sont elles qui recevront le miel récolté. 

À Lorient, BeeCause a installé trois ruches sur le toit d’un Intermarché dans le quartier de Lanveur.
À Lorient, BeeCause a installé trois ruches sur le toit d’un Intermarché dans le quartier de Lanveur. © France Télévision

Les abeilles, Gweltaz Nadan les connaît bien. Le jeune entrepreneur a grandi avec, au sein du Musée de l’Abeille Vivante que ses parents ont créé dans les années 90 au Faouët. "Quand j’étais enfant, je participais aux récoltes du miel, et en été, je m’occupais un peu de la vente", se souvient-il. Aussi, après une première expérience professionnelle dans la restauration, décide-t-il de se lancer dans l’apiculture et de fonder BeeCause. 
 

Accueillir une ruche 

Plus qu’un simple producteur de miel, comme ses parents avant lui, il veut œuvrer pour la défense de l’environnement et de la biodiversité. Et pour atteindre cet objectif, Gweltaz  Nadan propose aux entreprises et collectivités la location de ruches. "Les abeilles, les pollinisateurs sont en danger aujourd’hui, ça permet d’expliquer à quel point elles sont importantes", défend le jeune entrepreneur. 

Et de préciser qu’un tiers du cheptel français meurt chaque année à cause de nouveaux prédateurs, du manque de biodiversité et du syndrome d’effondrement des colonies. Or les abeilles sont directement responsables de la production des trois quarts des fruits et légumes que nous consommons quotidiennement.
 

Du miel et des ateliers pédagogiques

En contrepartie de ce parrainnage, Gwentaz Nadan s'occupe de l’entretien des ruches, de la récolte du miel, de sa mise en pot, son étiquette et de livrer aux entreprises et collectivités le fruit du butinage de leurs nouvelles pensionnaires. Tout au long de l’année, l'apiculteur propose également tout un pannel d'animations.

"Je viens avec mon matériel et on peut faire des pastilles au miel par exemple. Des ateliers découverte aussi : on ouvre une ruche, et on regarde à l’intérieur. Je montre où est le miel, où est le pollen, j’explique, comment ça marche, les jeunes abeilles, les plus âgées, des fois la reine aussi, les différents métiers que les abeilles auront tout au long de leur vie."
 

Bientôt 15 ruches sur le pays de Lorient

À ce jour, douze ruches ont été installées dans le Morbihan, sur les toits du siège d’une grande banque à Vannes, sur le toit d’un supermarché à Lorient, au zoo de Pont-Scorff, et dans un cimetière paysager à Ploemeur. Deux autres sont prévues ce printemps pour le port de commerce de Lorient. Et pour les entreprises et collectivités ne pouvant pas en accueillir, faute de lieu à proposer, l’apiculteur peut se charger d’en trouver un. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
apiculture agriculture économie environnement