A Lorient, le premier adjoint écroué pour viols, le maire "abasourdi"

Le premier adjoint à la mairie de Lorient, Gaël Le Fur, a été mis en examen et placé en détention provisoire ce vendredi soir pour viols sur mineurs de moins et de plus de 15 ans.
 

Gaël Le Fur, à droite sur la photo au côté du maire Fabrice Loher, a été mis en examen pour viols sur mineurs.
Gaël Le Fur, à droite sur la photo au côté du maire Fabrice Loher, a été mis en examen pour viols sur mineurs. © Stéphane Izad
Stupeur et tremblement à Lorient ! Le premier adjoint, par ailleurs chargé… de l’Education, a été écroué ce vendredi 9 octobre. L’homme de 35 ans est également enseignant dans un collège du Morbihan.

Le mis en cause "reconnaît globalement les faits" selon le procureur


Ce placement en détention fait suite à une plainte déposée par un homme et une femme âgés aujourd’hui d’environ 25 ans. Ils étaient mineurs au moment des faits.


"Après avoir varié dans ses déclarations, il reconnaissait assez globalement et à ce stade, des faits commis sur les deux plaignants, lorsque ceux-ci étaient mineurs", précise dans un communiqué le procureur de Lorient, Stéphane Kellenberger.

Vendredi (9 octobre), une information judiciaire a été requise par le parquet, au pôle criminel de Lorient, notamment des chefs de viols sur mineurs de moins et de plus de 15 ans, agressions sexuelles sur mineurs de moins et de plus de 15 ans et corruption de mineurs.

Le maire lui retire ses fonctions


"Je suis abasourdi, comme toute l'équipe municipale, a déclaré Fabrice Loher, le maire de Lorient, par l’affaire dans laquelle est impliquée l’un de mes adjoints, auquel je demande de présenter sa démission. Si les chefs de sa mise en examen sont confirmés, ils sont inacceptables et appelleront certainement une sanction ferme et exemplaire, à la hauteur des préjudices subis et de la confiance que je lui ai accordée", a-t-il précisé.

Fabrice Loher n’a pas voulu commenter plus avant cette affaire en cours d’instruction.
Il a retiré sa délégation à Gaël Le Fur dès vendredi matin et procèdera aux changements dans l’éxécutif lorientais au Conseil municipal de jeudi prochain (15 octobre).


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société