Lorient. Selon son avocat, Emilie König demande à être jugée en France.

Capture d'écran du documentaire de la sociologue Agnès de Féo / © Agnès de féo
Capture d'écran du documentaire de la sociologue Agnès de Féo / © Agnès de féo

Emilie König, originaire de Lorient et figure de la mouvance jihadiste française, est détenue par les forces kurdes en Syrie. Elle a demandé son rapatriement aux autorités françaises, « qui ont obligation de la juger » selon son avocat.

Par SG avec AFP

Comme nous l’avait dit sa mère, qui réside aux environs de Lorient, la jeune jihadiste Française a demandé son rapatriement en France.

Son avocat, Bruno Vinay, a indiqué dans un communiqué qu’Emilie König est « la mère de trois enfants », et que « tout doit être mis en
oeuvre pour faciliter leur rapatriement, conformément aux engagements internationaux de la France
».

La jeune femme de 33 ans est réclamée par la justice française depuis 2015 dans le cadre d'une enquête liée à la filière dite "de Nîmes" (Gard).

Arrêtée début décembre, cette propagandiste et recruteuse notoire se trouve détenue dans un camp kurde en Syrie avec son garçon de 4 ans et ses jumelles d'un an, en compagnie d'autres femmes françaises.

Elle avait demandé le mois dernier son rapatriement au ministère français des Affaires étrangères. Mais, selon l'avocat, la "protection consulaire" lui a été refusée au motif que la France "ne disposait pas de représentation en Syrie depuis 2012". Les autorités françaises lui ont alors suggéré de se tourner vers la Croix-Rouge, selon maître Vinay.

Dernière d'une famille de quatre enfants élevés seuls par leur mère, Emilie König s'était convertie à l'islam au sortir de l'adolescence, avant de se radicaliser au contact du groupe islamiste Forsane Alizza, dissout en 2012 par le gouvernement.

Des voix se sont élevées à droite pour s'opposer à tout rapatriement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Ifremer : une découverte pour mieux prévoir les tsunamis ?

Près de chez vous

Les + Lus