Trophée Jules Verne : code vert pour Gitana qui prend le départ à Lorient

Le départ du Maxi Edmond de Rothschild se précise à Lorient. Franck Cammas, Charles Caudrelier et leurs équipiers quitteront la base de Lorient ce 9 janvier vers 16 h pour un passage de la ligne, au large de Ouessant, dans la nuit.

Le Gitana à quai à Lorient, avant de prendre le départ pour le Trophée Jules Verne
Le Gitana à quai à Lorient, avant de prendre le départ pour le Trophée Jules Verne © E.Stichelbaut / polaRYSE / GITANA S.A

Code vert. Les membres de Gitana se tiennent prêts, à nouveau sur le pont. Les deux skippers Charles Caudrelier et Franck Cammas, accompagnés de quatre équipiers (David Boileau, Yann Riou, Morgan Lagravière, et Erwan Israël) prennent le départ ce samedi de Lorient, pour une nouvelle tentative de record de tour du monde à la voile, en équipage et sans escale. Les conditions météo apparaissent favorables, après plusieurs jours de doutes. 

Après plus de deux mois de stand-by et une première tentative infructueuse, nous avons tous hâte de voir l’équipage s’élancer 

Cyril Dardashti, directeur de l'écurie Gitana

En novembre 2020, Gitana s'était élancé une première fois mais avait été stoppé net dans son élan, après trois jours en mer. Le bateau avait en effet heurté un OFNI (objet flottant non identifié). Les dégâts apparaissaient alors trop importants pour continuer. 


Vers une aventure exceptionnelle


Morgan Lagravière s'apprête à vivre son premier Trophée Jules Verne. Joint par téléphone, il confie son émotion. "Je viens de dire au revoir à ma famille. Ce ne sont pas des moments faciles. C'est une phase de transition, où l'on quitte sa place de père, son environnement terrien pour un autre. Il ne faut pas oublier ce que l'on laisse derrière soi, c'est ce qui nous aidera une fois sur l'eau." 

Morgan Lagravière à gauche va vivre son premier Trophée Jules Verne.
Morgan Lagravière à gauche va vivre son premier Trophée Jules Verne. © Y. Riou / polaRYSE / GITANA S.A


Le navigateur est l'un des principaux barreurs régleurs du bateau. "Je suis là pour optimiser la performance par la barre et les voiles." Il attendait ce moment. "C'est l'aboutissement et la concrétisation d'une longue période d'attente." "C'est le deuxième créneau possible pour partir depuis début novembre. Aujourd'hui, on a de la visibilité fiable sur une dizaine de jours qui va nous permettre de choisir la meilleure option, pour atteindre un objectif. Le nôtre c'est d'être le plus avancé sur le parcours sur ces 10 jours et de se retrouver au Cap des Aiguilles, ce qui représente un tiers du parcours. Là, on a une bonne fenêtre sur l'Atlantique Nord et Sud." 

Avant de filer en réunion, l'ultime avant la course, Morgan Lagravière résume : "On va vivre des moments exceptionnelles qu'ils soient difficiles ou joyeux. L'aventure peut s'arrêter vite, je vais savourer chaque jour." 


Revoir le départ en vidéo


Le challenge est de taille pour Gitana. Le record à battre est celui de Francis Joyon et ses cinq coéquipiers, établi le 26 janvier 2017, en 40 jours, 23 heures et 32 minutes.
 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport