Non-respect des consignes : Damgan, La Trinité-sur-mer, Erdeven et Billiers referment leurs plages

Certaines plages sont fermées suite au non respect des consignes sanitaires / © France.TV
Certaines plages sont fermées suite au non respect des consignes sanitaires / © France.TV

Incivilités, dégradations... Dans le Morbihan, les communes de Damgan, la Trinité, Erdeven et Billiers referment les plages qu'elles avaient réouvertes le week-end dernier. Pendant ce temps-là, Saint-Malo en appelle au respect absolu des consignes et rend le masque obligatoire dans l'Intra-Muros. 

Par Gilles Le Morvan


Dans le Morbihan, des plages réouvertes le week-end dernier vont se refermer. C’est le cas à Damgan, la Trinité sur-mer, Erdeven et Billiers.

Un arrêté préfectoral publié ce mercredi a validé la demande des maires qui souhaitent ne pas revivre les débordements constatés les 15 et 16 mai.  


A Damgan, insultes, dégradations et consignes non respectées 


Dans une lettre postée sur le site internet de la commune, le maire justifie sa décision de refermer sa grande plage.

Jean-Marie Labesse indique que "des élus partis faire de la pédagogie sur le respect des consignes se sont faits insulter. Des ganivelles d’interdiction ont été forcées, dégradées, les consignes sanitaires n’ont pas toujours été respectées, des plages restées fermées ont été investies par les baigneurs, certaines personnes ont fait de la pêche à pied alors que c’est interdit pour raisons sanitaires..."

Au téléphone, le maire fait part de sa désolation. "Je sais que je pénalise une grande partie de la population qui respecte les règles. Mais là, nous sommes dans l’incapacité de faire respecter les consignes établies par le gouvernement pour assurer les gestes barrières et empêcher la pandémie de circuler."

"Il ne faudrait pas qu'une deuxième vague nous tombe dessus. Ce serait dramatique d'un point de vue sanitaire, et catastrophique pour la saison touristique. Ce week-end, les forces de l'ordre seront vigilantes pour faire respecter les interdictions."   


Saint-Malo veut redoubler de vigilance


À Saint-Malo, on ne referme pas les plages ouvertes, mais on invite une nouvelle fois au respect des consignes sanitaires et on instaure le port du masque obligatoire dans l'intramuros.

Si dans l'ensemble, le week-end du 15 mai s'est bien passé, tous les visiteurs n'ont pas joué le jeu de la plage dynamique. Le maire Claude Renoult s'est même fendu d'un tweet en début de semaine.     

 
  

La mairie indique donc que le police municipale sera de nouveau sur le pont pour l'Ascension, avec des verbalisations à la clé pour ceux qui ne respecteraient pas les consignes. Elle rappelle aussi que la présence des chiens est interdite, comme tous les ans en saison.    


Port du masque dans l'Intra-Muros 


Saint-Malo instaure donc aussi le port du masque obligatoire au coeur de l'Intra-Muros. Avec les beaux jours et la réouverture des plages, une foule déjà dense s'est déjà invitée le week-end dernier dans la Cité Corsaire. Et ce n'était qu'une répétition générale avant ceux de l'Ascension et de la Pentecôte.

Pour limiter encore le risque sanitaire et la propagation de la pandémie, un arrêté municipal va donc entériner le port du masque obligatoire de 11 heures à 19 heures, dans les quatre rues les plus fréquentées de l'Intra-Muros. Jusqu'au 2 juin. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus