PHOTOGRAPHIE. Pour ses 20 ans, le festival photo de La Gacilly honore Sebastião Salgado et la nature

À l'occasion de son édition 2023, du 1er juin au 1er octobre, le Festival Photo de la Gacilly célèbre ses 20 ans. Cette année, l'événement mobihannais met à l'honneur le photographe Franco-brésilien Sebastião Salgado et la nature.

Pour sa 20e édition, le Festival photo de La Gacilly (Morbihan) a choisi de se concentrer sur une de ses thèmes de prédilection, la défense d'une nature toujours plus menacée. Le festival recevra un invité habitué, le photographe Franco-brésilien Sebastião Salgado, connu pour ses clichés en noir et blanc.

"Pour cette année exceptionnelle de nos 20 ans, nous avons souhaité faire la part belle aux travaux des grands maîtres de la photographie environnementale, mais également aux nouvelles générations d'artistes qui ont le souci de faire cohabiter durablement le genre humain avec son milieu naturel", a souligné le commissaire des expositions Cyril Drouhet lors d'une conférence de presse le 16 mars.

Cette année, 20 photographes seront exposés dans les rues et les jardins de la pittoresque cité bretonne du 1er juin au 1er octobre, Sur le thème de "La nature en héritage". Le festival, gratuit, est l'un des plus fréquentés de France. 300 000 curieux sont venus arpenter la ville l'année précédente.

L'Amazonie à l'honneur

Habitué du festival morbihannais, Sebastião Salgado revient pour la 4e fois pour présenter son dernier opus, Amazonia, une ode à la plus grande forêt du monde menacée par la déforestation.

"Avec Amazonia et son talent de coloriste du noir et blanc (...) il nous emmène dans ce jardin d'Eden de la forêt amazonienne, un patrimoine naturel hors du commun avec une des plus fortes concentrations de la planète en espèces botaniques", détaille Cyril Drouhet. 

La Gacilly donne également un coup de projecteur sur les orangs-outans indonésiens en voie d'extinction du Belge Alain Schroeder, les jaguars de la réserve brésilienne du Pantanal du Sud-Africain Brent Stirton ou les arbres remarquables de l'Américaine Beth Moon.

Photos géantes et géants de la photo

En compagnie de l'Américain David Doubilet, le festival plonge dans les profondeurs océaniques. Il surprend avec l'inquiétant cliché de 12 mètres de long du Brésilien Cassio Vasconcellos, montage à partir de photos aériennes de décharges ou de cimetières d'avions.

"Géants de la photographie", les jumeaux américains David et Peter Turnley sont également à la fête alors qu'ils célèbrent 50 ans de carrière, des parcours différents marqués par une même empathie pour l'humain.

Dans le cadre d'un partenariat avec l'AFP, une exposition est consacrée au photographe japonais Yasuyoshi Chiba, basé au bureau de Nairobi de l'agence. "Ses clichés, de l'Afrique à l'Ukraine, éclairent l'actualité comme des phares dans la tempête", selon le commissaire.

Avec AFP