Près de Lorient, des centaines d'étoiles de mer s’échouent sur les plages. "Un phénomène plutôt rare"

Ces derniers jours, des centaines d’étoiles de mer se sont échouées sur les plages du pays de Lorient et notamment celle de Toulhars, située à Larmor-Plage. Un phénomène exceptionnel sur nos côtes mais, pour l'heure, encore inexpliqué.

C'est un phénomène à la fois rare et mystérieux. Le week-end du 29 et 30 mai, plusieurs centaines d'étoiles de mer se sont échouées sur la plage de Toulhars, à Larmor-Plage dans le Morbihan. Selon Guillaume Massé, chercheur du CNRS arrivé en 2019 à la Station marine de Concarneau, il s'agit de l'espèce Asterias Rubens. "On a vraiment deux espèces d'étoiles de mer sur nos côtes bretonnes, ces asterias rubens et les marthasterias glacialis."

S'il est fréquent de tomber sur quelques étoiles de mer isolées sur nos plages de sable ou dans les rochers, ces échouages massifs ne sont visiblement pas légion dans notre région. "Cela arrive mais c'est relativement rare" explique le chercheur. 

Un point de vue partagé par Pierre Ruffy. Il est animateur et fondateur de l'association Graine d'Océan qui propose tout au long de l'année des sorties pour sensibiliser le public à la vie du bord de mer dans le pays de Lorient. "Cela arrive que l'on voie des étoiles de mer un peu sur la plage par exemple, mais comme ça, ce n'est pas courant" témoigne-t-il. 

Une bactérie en cause ?

La question qui taraude les scientifiques et les spécialistes, est de connaître la cause du phénomène observé. Guillaume Massé avance l'hypothèse d'un épisode pathologique. "Une bactérie ou un virus pourrait avoir provoqué cette mortalité massive."

Un événement similaire est survenu l'an dernier dans le bassin d'Arcachon. Plusieurs milliers d'étoiles de mer se sont échouées aux pieds de la dune du Pilat. En février 2019, le même phénomène s'était également produit sur la plage de Gatseau sur l'île d'Oléron

Pour Patrick Chevalier, maître de conférences au Laboratoire de Biotechnologie et Chimie Marines de Quimper, "cela peut être aussi dû à une pollution locale isolée. Il faudrait voir s'il y a des courants. On peut aussi avancer l'émergence d'une maladie ou un facteur physique comme la chaleur. Une montée soudaine de la température de l'eau peut contribuer à la mortalité."

Les scientifiques n'ont aucune certitude. "Peut-être que les eaux se sont réchauffées d'un seul coup," se demande Pierre Ruffy. L'eau s'est vite réchauffée, ce qui peut les affaiblir ou les stresser. Les étoiles de mer peuvent se décrocher et puis les courants les transportent."

Mais il faudrait, selon lui, que des biologistes se déplacent pour réaliser des prélèvements et voir ce qui leur est arrivé. 

Pas touche aux étoiles de mer !

Si les étoiles de mer sont mortes, il est fortement recommandé de ne pas s'en approcher et surtout de ne pas les toucher. "Si elles sont vivantes, elles retrouveront leur chemin et si elles sont mortes, elles risquent d’être porteuses de pathogènes. Car il y a pas mal de bactéries qui sont en train de les décomposer. Côté hygiène, ce n’est pas terrible" explique Pierre Ruffy.

Si les étoiles de mer se retrouvent échouées en grande quantité, il est donc fortement déconseillé de s'en approcher. "C'est une grosse quantité de matière organique en décomposition avec prolifération de bactéries qui peuvent être pathogènes, confirme Guillaume Massé. Le seul conseil que je peux donner, c'est de laisser la nature bien faire les choses."