Saint-Avé. Le boxeur Sandy Messaoud conserve sa ceinture WBA sur ses terres

Ce vendredi 7 mai, Sandy Messaoud a dominé aux points son challenger, le Danois Oliver Mollenberg. Il reste champion intercontinental WBA des poids welters.

Sandy Messaoud conserve son titre de champion intercontinental WBA
Sandy Messaoud conserve son titre de champion intercontinental WBA © Benoît Le Vaillant/France Télévision

La salle Jo le Drevo aurait pu être en fusion ce vendredi soir. L’enfant du pays, Sandy Messaoud, a remporté son combat (99-91 et 98-92 deux fois) et conservé sa ceinture WBA intercontinentale des poids welters. Oui, mais le combat se déroulait à huis-clos, restrictions sanitaires obligent.

 


Le vieux a maté le jeune

Quinze ans séparaient les deux boxeurs, pourtant c’est Messaoud qui a donné l’impulsion et l’énergie à ce championnat où finalement il ne fut pas loin de faire cavalier seul.

Son adversaire Mollenberg, pourtant précédé d’une bonne réputation d’invaincu, n’a rien pu faire face à la mobilité, le coup d’œil et la tactique.

La suite peut s’annoncer intéressante pour le boxeur morbihannais qui mériterait d’être un peu plus connu dans l’hexagone.


Sandra Morcet privée de combat

Ce vendredi soir le gala de Sait-Avé devait accueillir une autre Bretonne sur le ring, Sandra Morcet, venue décrocher le titre de championne de France super-coqs. Hélas, à la pesée, son adversaie Marine Tollet affichait un petit kilo de trop sur la balance. le rglement de la Fédération française de Boxe est clair : impossible de décerner un titre de championne de France pour un problème de poids.

La Guingampaise était au bord des larmes. Il faut dire que c'est rageant. C'est la quatrième que son combat est reporté, les trois premières fois pour cause de COVID et des restrictions sanitaires.

  

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
boxe sport