"C'est une belle réussite". Dédié à la filière ostréicole, le centre Ostréapolis a ouvert ses portes dans le Morbihan

Situé au Tour-du-Parc (Morbihan), première commune ostréicole du golfe du Morbihan, Ostréopolis a été inauguré sur la presqu’île de Rhuys ce samedi 17 février 2024. Le centre dédié à l'huître et aux produits de la mer attend 50 000 visites par an. L'objectif : valoriser la filière ostréicole et sensibiliser différents publics au mollusque.

Il aura donc fallu attendre plus de 8000 ans avant d’avoir enfin un lieu qui nous raconte l’histoire de l’huître en Bretagne. Ostréopolis, le centre d’interprétation dédié à l’huître, a ouvert ce samedi 17 février 2024 au Tour-du-Parc (Morbihan). Cette commune de la presqu’île de Rhuys, à côté de Vannes, est la première commune ostréicole du golfe du Morbihan.

Initialement porté par la communauté de communes de la presqu'ile de Rhuys, l'idée de ce lieu a émergé dans les années 1980. Avec la création de Golfe du Morbihan-Vannes agglomération en 2017, cette dernière a repris le projet pour en faire un espace pour les ostréiculteurs.

Un lieu pour s'informer, s'amuser et faire de la recherche

L'idée de ce centre est de sensibiliser tous les publics à l'huître et à son environnement, ainsi que de valoriser la filière ostréicole. Pour les locaux, les personnes de passage et les touristes, cet espace se présente sur son site comme "un outil de découverte et de compréhension des métiers, des savoir-faire, de la production, des paysages et des écosystèmes de l’agglomération"

Le parc est équipé de trois pôles : un espace découverte avec des "expositions permanentes et temporaires", précise Lisa-Marie Bigot-Frieden, médiatrice culturelle du centre, des animations et des ateliers pédagogiques. Un second lieu est dédié à la gastronomie, où le public pourra aller faire des rencontres, des ateliers et des cours avec des chefs restaurateurs du territoire.

Enfin, un pôle de recherche a été mis en place. Il accueillera dans un laboratoire deux doctorants de l'Université Bretagne-Sud. "On pourra divulguer leurs recherches sous forme de conférences ou d'expositions. L'objectif, c'est d'avoir un discours sur l'ostréiculture et l'huître qu'on va diffuser à travers des médias différents", explique Lisa-Marie Bigot-Frieden. Le public pourra également assister à des conférences-débats sur les grandes problématiques du littoral.

Au menu, dégustation d'huîtres

En ce premier jour d'ouverture, le public est venu nombreux. "C'est pédagogique, interactif, la scénographie et la mise en scène sont super. C'est une belle réussite", témoigne Stéphane, l'un de ces visiteurs, pendant que d'autres dégustent des huîtres. Il ajoute : "Finalement, il y a beaucoup de choses à dire sur l'histoire de l'huître et sur l'élevage. On découvre qu'on peut l'utiliser de façons différentes : matériaux, cosmétique..."

À lire : VIDÉO. Comment sauver l'huître plate en Bretagne ?

L’espace Ostréapolis est ouvert du mercredi au dimanche de 14 à 18 heures jusqu’à fin mars. Ostréapolis espère une fréquentation annuelle d'environ 50 000 visiteurs.