Fonderie de Bretagne. Le repreneur allemand promet des investissements pour diversifier l'activité

Ce mardi 12 juillet, les représentants de Callista, le repreneur de la Fonderie de Bretagne, rencontrent les salariés à Caudan. Le fonds d'investissements allemand promet de moderniser le site. Les syndicats craignent des délais de modernisation trop long et des licenciements dans quelques mois.

Le fonds d'investissement allemand Callista Private Equity a promis ce lundi 11 juillet des "investissements significatifs" pour La Fonderie de Bretagne (FDB) de Caudan dans le Morbihan. Le fonds envisage de reprendre l'usine morbihannaise, actuellement  propriété du groupe Renault. 

"Callista prévoit de rétablir la compétitivité de l'entreprise grâce à des investissements significatifs et à une diversification de sa production pour se donner de nouveaux débouchés", indique le fonds allemand dans un communiqué. Ce texte a été publié à l'issue d'un CSE extraordinaire au cours duquel devait être présenté plus en détails le plan de reprise envisagé par l'acquéreur potentiel.

Indiquant être "entré en négociations exclusives pour l'acquisition potentielle de Fonderie de Bretagne", le fonds d'investissement basé à Munich précise sa stratégie : "il est ainsi prévu de poursuivre le service de FDB à ses clients actuels (...)  mais aussi de développer de nouveaux segments de clientèle".

Rencontre entre Callista et les salariés de FDB

"Callista est convaincu que FDB a un fort potentiel et que son savoir-faire, (...) allié à son projet ambitieux, feront la différence. En développant FDB, Callista augmenterait la valeur de la fonderie : cela se révélerait positif pour les salariés, les investisseurs et les autres parties prenantes", écrit le fonds allemand.

Les représentants de Callista doivent rencontrer ce mardi 12 juillet les salariés de FDB et, mercredi 13, les autorités. "Il y a beaucoup de points qui ne nous rassurent pas", a réagi auprès de l'AFP Maël Le Goff, délégué syndical CGT, à l'issue de ce CSE extraordinaire. Le représentant syndical a évoqué notamment parmi ces points d'inquiétude "les délais de modernisation et l'absence de licenciements seulement jusqu'en 2024".

Une usine vendue plusieurs fois 

Avant les quatre semaines de vacances en août, un prochain CSE se tiendra le mardi 26 juillet. La Fonderie emploie 285 salariés en CDI et 20 intérimaires près de Lorient.

Les salariés avaient été informés il y a une semaine du choix de Renault pour Callista. Renault avait annoncé en mars 2021 la mise en vente de l'usine.

Héritière des Forges d'Hennebont, créées en 1860, la Fonderie de Bretagne est implantée à Caudan depuis 1965. La marque au losange y fabrique des pièces de sécurité et des pièces pour les moteurs et les boîtes de vitesse, qui équipent aussi des BMW. Le groupe avait déjà revendu l'usine en 1999 à Teksid-Fiat, avant de la reprendre en 2009. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité