Rugby Pro D2: un joueur de Biarritz positif au Covid-19, la demie à Vannes incertaine

Un test PCR effectué la veille de la victoire de Biarritz en barrage face à Grenoble (41-17), s'est révélé positif au Covid-19 pour l'arrière Darly Domvo, a-t-on appris lundi. Cela rend incertaine la tenue de sa demi-finale à Vannes dimanche (18h). 

Le 07/11/2020 - Rugby, 9e journée de Pro D2 : Biarritz-Vannes
Le 07/11/2020 - Rugby, 9e journée de Pro D2 : Biarritz-Vannes © SUD OUEST/Jean-Daniel / Maxppp

Dès l'annonce de son contrôle positif, Domvo, prévu sur le banc face à Grenoble, avait été aussitôt retiré de la feuille de match au bénéfice du Néo-Zélandais Gavin Stark, auteur d'un triplé. Mais comme l'ancien joueur de l'Union Bordeaux Bègles et de Toulon s'était entraîné toute la semaine avec ses équipiers, ces derniers sont considérés comme cas contact. 
    

Or, si de nouvelles contaminations devaient apparaître lors des trois tests effectués cette semaine (mardi, jeudi et  samedi) par les joueurs basques, la commission compétition de la Ligue nationale de rugby (LNR) pourrait être amenée à trancher sur la participation du Biarritz Olympique à la demi-finale de dimanche. 

 

Vannes face à Colomiers ?

 

En effet, le protocole mis en place par l'instance pour les phases finales du printemps ne permet pas le report des  matches. Ainsi, "quelle que soit la raison ou l'origine de l'empêchement", si une équipe ne peut pas prendre part à la demi-finale, elle est "remplacée par l'équipe perdante au tour qualificatif la mieux classée à l'issue de la saison régulière". Dans ce cas, ce serait Colomiers (5e), défait par Oyonnax samedi dans l'autre barrage de Pro D2. 
  

 

Des joueurs vaccinés

 

Si la règle des trois cas sur sept jours coulants entraînait le report de la rencontre durant la phase régulière, ce n'est plus automatiquement le cas désormais. "La commission compétition tranche désormais au cas par cas", indique-t-on à la LNR.

Point positif pour les Biarrots: près d'une trentaine de joueurs ont contracté le Covid-19 en octobre dernier, devenant pour certains "immunocovid". Autre motif d'optimisme, plusieurs joueurs sont déjà vaccinés, le club ayant proposé la vaccination à ceux qui le souhaitaient après avoir bénéficié de certaines doses.

Affaire à suivre...

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby à xiii rugby sport