Vannes : fermeture du collège Montaigne au 1er septembre

Collège Montaigne à Vannes / © DR
Collège Montaigne à Vannes / © DR

C'est désormais officiel ! Le préfet du Morbihan a publié lundi l’arrêté de fermeture du collège Montaigne à Vannes au 1er septembre 2016.

Par Thierry Peigné

Suite à la délibération du 5 février du Conseil départemental du Morbihan en faveur de la fermeture du collège Montaigne de Vannes, le préfet du Morbihan a, sur proposition du recteur de l’Académie de Rennes, prononcé la fermeture du collège Montaigne au 1er septembre 2016.

Dans un communiqué, le préfet explique qu' : "Au regard de la situation du collège et au terme des consultations que le préfet a menées, cette fermeture est réalisée dans une seule perspective : offrir de meilleures chances vers une égalité réelle aux jeunes de Kercado, quartier de Vannes où est localisé le collège".


Un collège qui ferme dans un quartier populaire

La directrice départementale des services de l’Éducation nationale, justifiait dans Ouest-France la fermeture ainsi : "Le manque de mixité sociale dans cet établissement ne nous permet pas d’offrir à chacun les conditions maximales de réussite […] 150 élèves, ça peut être acceptable sur un territoire rural comme à Mauron ou sur une île comme Belle-Ile. Mais à proximité du centre-ville de Vannes, c’est autre chose".

Le collège public Montaigne "capte" environ 50 % des élèves du secteur. Sa fermeture risque d'être mal perçue par les habitants du quartier de Kercado.

Des mesures pour pallier cette fermeture

Dans le communiqué, le préfet explique qu' "un plan d’actions constitué de mesures concrètes visant d'une part à développer les services publics dans le quartier de Kercado, quartier prioritaire politique de la Ville, et d'autre part à assurer aux collégiens issus de ce quartier une amélioration de leurs chances de réussite scolaire dans la nouvelle sectorisation scolaire prévue, est mis en place, en lien avec le conseil départemental, la mairie de Vannes et l’agglomération".

Il annonce la création d'un groupe de travail pour mobiliser les acteurs autour de ces objectifs partagés.

Le préfet explique que cette décision de fermeture "intervient à une date qui permet d’assurer une transition dans les meilleures conditions pour les collégiens et les enseignants (mouvements d’affectation…), et un redéploiement adapté des moyens Réseaux d’Education prioritaire (REP) pour la rentrée 2016/2017".

Sur le même sujet

Les + Lus