Municipales. La Bretagne compte 42.011 candidats pour le premier tour

Plus de 1.200 maires seront élus à l'issue de ces municipales en Bretagne. / © MAXPPP/Thierry THOREL
Plus de 1.200 maires seront élus à l'issue de ces municipales en Bretagne. / © MAXPPP/Thierry THOREL

Depuis le 27 février, le dépôt des candidatures aux élections municipales est clos. Désormais l'ensemble des candidats, têtes de listes et colisiters, sont connus. Dans notre région, ils sont 42.011 candidats, dont la majorité répartie dans les 1.374 listes des communes de plus de 1.000 habitants.

Par Corentin Bélard


Les chiffres ne bougeront plus avant le 15 mars. Depuis ce 27 février à 18h, toutes les listes ont été déposées en préfecture. Seules quelques petites communes sans liste complète devront attendre l'entre-deux-tours pour les compléter.

Les plus petites communes de moins de 100 habitants doivent constituer des listes de 9 personnes.

Rennes, plus grande ville de Bretagne avec 216.815 habitants au dernier recensement, place le seuil  à 61 candidats par liste.

En dessous de 1.000 habitants, la commune recense seulement les candidatures. Au dessus de 1.000 habitants, il faut les répartir en listes dans un ordre défini.
 

En Ille-et-Vilaine

Dans le département brétilien, 365 listes ont été déposées en préfecture. Au total, 11.025 candidatures ont été recensées, pour un total de 6.317 sièges municipaux à pourvoir. Auxquels se rajoutent 847 sièges aux conseils communataires. 

En Ille-et-Vilaine, 52% des candidats sont des hommes. Parmis les 365 listes, 86 sont menées par des femmes. Mais dans la majorité des communes, les électeurs ne pourront voter que pour une seule liste, et la parité n'est pas obligatoire dans les communes de moins de 1.000 habitants.
La Bretagne compte un total de 42.011 candidatures pour ce premier tour des élections municipales. / © France Télévisions / Piktochart
La Bretagne compte un total de 42.011 candidatures pour ce premier tour des élections municipales. / © France Télévisions / Piktochart
 

Dans le Finistère

Le département le plus à l'Ouest enregistre 10.903 candidats pour le 15 mars prochain.
Chaque commune dispose d’au moins une liste ou d'un nombre suffisant de candidats pour réunir un conseil municipal complet. 

Parmi l'ensemble des candidats, 9.222 sont sur listes et 1.681 se présentent individuellement. 694.413 électeurs vont les départager dans les 277 communes du département. Sur ces 10.903 candidats, il y a 5.238 femmes (48 %) et 5.665 hommes (52 %).

26 % des candidats (tous sexes confondus) sont des candidats sortants, portant à 74 % (8.081) la part de nouveaux candidats, marquant un certain renouvellement de la politique locale.
 

Dans le Morbihan

Ce département, marqué par l'épidémie de coronavirus à l'heure actuelle, a collecté 8.605 candidatures pour 4.900 sièges de conseillers municipaux, auxquels se rajoutent 616 sièges de conseillers communautaires.

La préfecture a enregistré 1.427 candidatures dans les 74 communes de moins de 1.000 habitants et 345 listes dans les 176 communes de plus de 1.000 habitants.

Cas particulier : le village de Persquen. C'est la seule commune de Bretagne a n'avoir aucun candidat déclaré à l'approche du premier tour.
 

Dans les Côtes-d'Armor

Enfin, 10.050 candidats costarmoricains se présenteront devant les électeurs : 6.965 dans les communes de plus de 1.000 habitants et 3.085 dans les communes de moins de 1.000 habitants. Parmi eux, seuls 3.036 sont des candidats sortants, environ 30 % du total.

Dans ces candidatures, 4.717 sont des femmes et 5.333 des hommes.
 

Deux modes de scrutin

Selon la taille de la commune en population, le mode de scrutin diffère.

Dans les plus petites d'entre-elles de moins de 1.000 habitants, le vote se déroule se déroule au scrutin majoritaire plurinominal à deux tours, avec panachage. C'est-à-dire que les électeurs peuvent choisir eux-même les candidats pour lesquels ils veulent voter et rayer les noms qui ne leur conviennent pas.

Au premier tour, des candidats sont élus s'ils ont obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés et le vote d'au moins le quart des électeurs inscrits. Au second tour, la majorité relative suffit pour l'emporter.

Pour les communes de plus de 1.000 habitants, le scrutin change. Un scrutin de liste à deux tours avec représentation proportionnelle : les candidats se présentent en listes complètes, et dans un ordre précis. Lors du vote, on ne peut faire ni adjonction, ni suppression, ni modification de l'ordre de présentation des listes.
Ainsi, à la différence des communes de moins de 1.000 habitants, les électeurs sont dans l'obligation de voter pour la liste entière, sans possibilité de rayer un ou des noms.

Au final, le score obtenu par la liste au second tour déterminera le nombre de personnes qui obtiendront un siège au conseil municipal. La liste vainqueur est assurée d'obtenir la moitié des sièges, les autres se partagent l'autre moitié en fonction de leur score.

Le premier tour de ces élections se tiendront donc le 15 mars prochain.
 

Sur le même sujet

Les + Lus