Opérations coup de poing des éleveurs dans les Côtes d'Armor ce mardi soir

La mobilisation ne faiblit pas dans les campagnes. Des centaines d'éleveurs se sont rendus ce mardi soir devant l'entreprise Brake à Lamballe, de distribution de produits alimentaires pour la restauration, puis ils ont pris la direction de l'entreprise Stalaven à Hillion.

Ils étaient environ 400 éleveurs, venus de tout le département à l'appel des syndicats, ce mardi soir rassemblés sur la place du Champ de Foire à Lamballe. Un demi heure plus tard ils se rendaient devant l'entreprise Brake, qui distribue des produits alimentaires à la restauration, où ils ont contrôlé l'origine des produits.
À 22 heures, une délégation composée d'une dizaine de personnes a pénétré dans les locaux de la société. Elles se sont dirigées vers les stocks de produits secs, afin d'en contrôler la provenance, avant de se rendre dans les stocks de produits frais.



Vers 22 h 30, le mouvement a légèrement dégénéré lorsque d'autres agriculteurs ont forcé un accès à l'arrière de l'entreprise. Des palettes ont été vidées.
A 23 h 30. Les agriculteurs prennent la direction de l'entreprise Stalaven, à Hillion.
0 h 15. Une vingtaine d'éleveurs sont autorisés à entrer dans l'entreprise, également pour vérifier les origines des produits. A l'extérieur, les éleveurs sont toujours assez nombreux.







Interview de Didier Lucas, président de la FDSEA 22


Interview de Guy Corbel, éleveur de porcs à Trémeur (22)

l'éleveur explique que dans ces entreprises visitées cette nuit, plus de 50% de la viande stockées avant transformation n'est pas d'origine française. Il demande une moralisation de la filière, que les entreprises jouent le jeu d'acheter d'abord de la viande française et qu'avec un cours autour de 1,40 euros le kilo, "l'hiver sera plus facile à passer pour la majorité des éleveurs".


Le reportage à Lamballe et Hillion (22) de Jean-Marc Seigner et Catherine Bazille

Le reportage à Lamballe et Hillion (22) de Jean-Marc Seigner et Catherine Bazille - Interviews : Pascal Alain, responsable exploitation "Brake" - Veronique Cantin, productrice laitière à Lamballe
Interviews :
- Pascal Alain, responsable exploitation "Brake"
- Veronique Cantin, productrice laitière à Lamballe