Parc éolien en Baie de Saint-Brieuc, les pêcheurs manifestent contre l'avis du préfet

Les pêcheurs d'Erquy n'ont pas hésité à braver l'interdiction du préfet des Côtes d'Armor à manifester. Opposés à l'implantation du parc éolien en Baie de Saint-Brieuc, ils ont, ce samedi matin, échoué leurs bateaux sur la plage du centre-ville.

Neuf bateaux échoués sur la plage à Erquy pour s'opposer au projet éolien en Baie de Saint-Brieuc
Neuf bateaux échoués sur la plage à Erquy pour s'opposer au projet éolien en Baie de Saint-Brieuc © Séverine Breton /France Télévisions

Mobilisés déjà ce lundi 18 mai, en Baie de Saint-Brieuc pour contrarier le début de nouvelles études en mer, les pêcheurs d'Erquy maintiennent la pression contre le projet d'Ailes Marines.
 
Ce samedi 23 mai, symboliquement, les pêcheurs ont échoué neuf de leurs bateaux sur la plage pour dire combien leur métier était en danger.
 
durée de la vidéo: 00 min 32
Echouage de bateaux de pêche à Erquy

Tous dénoncent un projet éolien gigantesque qui pourrait avoir un grave impact sur la ressource et le milieu marin dans son ensemble durant et après les travaux.
durée de la vidéo: 00 min 22
Les raisons de cet échouage symbolique des pêcheurs d'Erquy

Une manifestation sous la surveillance d'une douzaine de gendarmes qui n'ont pas dressé procès verbal alors que le préfet des Côtes d'Armor avait interdit la manifestation.
 
Les professionnels de la pêche sont restés sur la plage jusqu'en fin d'après-midi.
 

Une menace pour les fonds marins


Pour Julien Tréhorel, patron pêcheur et président de l'Association de Défense de l'Environnement et de la Pêche Artisanale dans le golfe Normandie Bretagne, pas question d'accepter, sans broncher, un projet éolien "qui va conduire à la destruction des fonds. Le projet Ailes Marines est très loin du projet initial. Les travaux vont provoquer des résidus qui vont pousser les poissons et toutes les espèces à déserter nos zones de pêche", et le professionnel de la mer d'ajouter : "Nous ne sommes pas contre l'éolien... mais au moins à 50 km de nos côtes, loin de nos zones de pêche". 
 

Toujours des recours


Un bras de fer qui se poursuit devant la cour de justice européenne où l'on conteste le bien fondé de l'aide promise par l'Etat (4,7 milliards d'euros) au projet éolien de la Baie de Saint-Brieuc. Les pêcheurs ont passé au peigne fin les directives européennes pour notamment noter et retenir "qu'une activité économique ne peut en chasser une autre". Un argument massue qui rendrait l'intervention financière de la France nulle et non avenue au regard de l'antériorité historique de la pêche sur cet espace maritime. Sans l'aide providentielle de la France, le projet Ailes Marines pourrait ne pas dépasser la planche à dessins.


La pêche : un poids économique important à Erquy 


Le projet éolien n'arrive pas à gagner la confiance des élus. La commune d'Erquy voit d'un assez mauvais œil le calendrier des études de raccordement à terre qui pourrait impacter une saison estivale déjà contrariée par le contexte sanitaire. La fronde des pêcheurs pourrait devenir virale. Son poids économique associé à celui du tourisme impacte près de 75 % des emplois. Un argument de poids face à l'économie du vent...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche économie éolien énergie environnement europe politique