"Partageons la Cène !" A Rennes les artistes privés de spectacle accueillent les fidèles sur le parvis de l'église

Une quinzaine d’artistes a accueilli les fidèles venant assister à la messe dans l'église Sainte-Melaine de Rennes ce dimanche 14 mars. Ils déplorent la fermeture maintenue des salles de spectacles, alors que les lieux de culte ont rouvert depuis fin novembre 2020.

Une quinzaine d'artistes sur les marches de l'église Sainte-Melaine pour réclamer le droit au spectacle laïque
Une quinzaine d'artistes sur les marches de l'église Sainte-Melaine pour réclamer le droit au spectacle laïque © Sylvaine Salliou / FTV

"La relation à Dieu, c'est l'essence de la vie des chrétiens. L'artiste lui, son essence, c'est le public, c'est les planches". Parce qu'il perçoit une proximité d'âme entre son engagement et celui des artistes, parce qu'il comprend leur détresse de se trouver ainsi privés de l'essence de leur vie, le prêtre de l'église Sainte-Mélaine de Rennes Nicolas Guillou est venu à la rencontre de la quinzaine d'artistes qui accueillaient les fidèles sur les marches à l'heure de la messe, ce dimanche 14 mars.

Une nécessité impérieuse

"La nécessité de s'exprimer, de faire passer un message, d'être en coeur à coeur avec le public, il y a quelque chose qui se ressemble avec nous les chrétiens, et donc je comprends votre nécessité impérieuse de pouvoir retrouver les planches". Dans un dialogue empreint de respect mutuel, le chanteur Gabriel Saglio répond au prêtre : "C'est aussi qu'on donne de la force aux gens qui nous écoutent. Je n'ai aucun doute que les gens pour qui la religion est importante, vous leur donnez de la force, mais nous aussi on donne de la force à des gens qui ont besoin de rêver, plus que jamais en ce moment. C'est vraiment difficile d'avoir ce baillon-là. "

durée de la vidéo: 00 min 53
Dialogue entre le prêtre Nicolas Guillou et le chanteur Gabriel Saglio

Le spectacle, une messe laïque ?

Si les fidèles venus assister à la messe expriment soutien et solidarité aux artistes, ils ne sont pas d'accord pour assimiler leur culte à un spectacle, comme c'est écrit sur les affiches de ceux qui les accueillent.

Solidaires des artistes, les fidèles ne sont toutefois pas d'accord pour qu'on assimile la messe à un spectacle
Solidaires des artistes, les fidèles ne sont toutefois pas d'accord pour qu'on assimile la messe à un spectacle © Sylvaine Salliou / FTV

Pour les artistes, les similitudes tiennent dans le réconfort prodigué, mais aussi dans l'espace où il s'exerce : "Moi je suis chanteur, ça veut dire que je suis derrière un micro, qu'il y a une assemblée qui est assise devant moi, et reprend éventuellement mes chants en choeur. La caractéristique générale elle est très très similaire, et la possibilité de jauge et de définition des espaces entre les gens elle se fait sans problème, comme elle se fait dans les messes" explique Gabriel Saglio.

Actions et occupations se poursuivent

Un peu plus tard place de la mairie, ces mêmes artistes emmenés par DJ Freshhh ont partagé une danse avec les passants. Sous les fenêtres de l'Opéra qu'ils occupent depuis ce vendredi12 mars.

Manifestations, performances dans l'espace public, occupations, en Bretagne comme partout en France les actions des artistes se multiplient afin d'obtenir la réouverture des lieux culturels.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture religion société covid-19 santé