Plan d'urgence pour l'élevage : 600 millions débloqués par l'Etat

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture - Janvier 2015 / © JACQUES DEMARTHON / AFP
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture - Janvier 2015 / © JACQUES DEMARTHON / AFP

L'Etat va débloquer plus de 600 millions d'euros pour son plan d'urgence en faveur des éleveurs français en difficulté, afin de les aider à alléger leur trésorerie, dont 100 millions d'annulations de charges et de cotisations et 500 millions de reports, vient d'annoncer le gouvernement ce mercredi.

Par Krystell Veillard

Le plan présenté ce mercredi midi par Stéphane Le Foll et Manuel Valls comporte 24 mesures, détaillées autour de six axes. Un plan d'urgence pour calmer la colère des agriculteurs et enrayer la propagation d'un mouvement, qui a déjà gagné tout le grand Ouest.
L'Etat a donc annoncé débloquer 600 millions d'euros, afin de soutenir les trésoreries des éleveurs, avec 100 millions d'annulation de charges et de cotisations, ainsi que 500 millions de reports d'impôt.
Les mesure les plus importantes concernent le redressement des prix des bovins et des porcs, l'allègement des dettes bancaires et des créances auprès des fournisseurs, l'allègement des charges, le report du paiement de la TVA ou le report de paiement des impôts dès le mois de septembre. D'autres mesures visent également à développer la contractualisation des prix dans les filières de production de viande, l'aide à l'exportation et l'amélioration de la compétitivité.

Après quatre jours de blocage, les éleveurs se battent contre la faible rémunération de leurs produits. Ils demandent le respect de l'accord du 17 juin qui prévoyait l'augmentation progressive des prix.

Une réunion mercredi après midi avec tous les acteurs du secteur, éleveurs, grande distribution, industriels devait compléter le plan d'action du gouvernement.

En Bretagne, une conférence régionale agricole est prévue à la Préfecture à Rennes ce jeudi matin à 11h avec les présidents des chambres d'agriculture et les représentants de la profession afin d'engager à l'échelon régional la mise en œuvre concrète des mesures.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus