• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Prospection minière en centre Bretagne: les permis de Variscan Mines annulés par arrêté ministériel

Les opposants aux projets de mines manifestent à Guerlédan le 15/01/2018 à l'occasion de la venue de J.Y.Le Drian / © G.Le Morvan
Les opposants aux projets de mines manifestent à Guerlédan le 15/01/2018 à l'occasion de la venue de J.Y.Le Drian / © G.Le Morvan

Les arrêtés ministériels mettant fin aux trois permis d'exploration minière attribués à la société Variscan Mines sont parus ce jeudi 18 avril au Journal Officiel. Une étape administrative importante qui confirme les annonces faites en juin 2018 par Emmanuel Macron.

Par Maylen Villaverde


C'est une parution au Journal Officiel qui était attendue depuis longtemps. Ce jeudi 18 avril un arrêté ministériel daté du 11 avril 2019 annonce que le Ministre de l'économie et des finances accepte "la renonciation totale de la société Variscan Mines au permis exclusif de recherches de mines de tungstène, molybdène, cuivre, zinc, plomb, étain, or, argent et substances connexes dit « Permis de Loc-Envel » dans le département des Côtes-d'Armor. Deux autres arrêtés font état de l'acceptation de la renonciation totale de la société Variscan Mines aux permis dit de Merléac et de Silfiac.
 

Une confirmation administrative attendus depuis juin 2018


Ces arrêtés ministériels étaient attendus avec impatience par les associations et les élus depuis près d'un an. C'est en effet en juin 2018 qu'Emmanuel Macron en déplacement dans les Côtes d'Armor avait annoncé l'abandon des permis miniers.
 


Pour les opposants aux projets de prospection minière en Centre Bretagne c'est une bonne nouvelle mais ils restent vigilants. "On est assez contents car ces arrêtés annulent enfin ces permis contre lesquels nous nous sommes mobilisés depuis 2013, nous associations mais aussi élus, acteurs économiques du territoire et citoyens. Nos craintes pour les ressources en eau sont levées. réagit Dominique Williams, Présidente de Nature et Patrimoine Centre Bretagne et membre du collectif Attention Mines.

Serge Moelo, maire de Silfiac se dit "très fier et heureux de cette décision": "Je trouve que le combat que nous avons mené localement a porté ses fruits. On a bien travaillé ensemble les élus, les associations dont Attention Mines créée tout spécialement, mais aussi les propriétaires petits et grands qui se sont tous mobilisés contre ce projet. Chacun a agi à son niveau et en complémentarité".

Réaction d'Olivier Pichon, vice-président de l'association Vigil'Oust:
 
 

Les réactions sur le net


Sur les réseaux sociaux les réactions sont nombreuses. Parmi elles, celle de Thomas Dubreuil l'avocat des associations qui ont mené le combat judiciaire: 
 



Pour le collectif Or de Question ce sont les Bretons qui ont gagné :



Eric Bothorel député LREM des Côtes d'Armor salue quant à lui la promesse tenue par le Président

 

 

Une mobilisation forte depuis 2013


Le combat contre les prospections minières a commencé dès 2013 quand Variscan Mines fait sa demande de permis exclusif de recherches de Mines (Perm) sur les zones de Loc-Envel, Merléac et Silfiac. 63 communes sont potentiellement concernées. Immédiatement élus, associations et citoyens se mobilisent et multiplient les manifestations pour dire leur opposition au projet.
 

 

 
 

La vigilance reste de mise


Dominique Williams reste tout de même vigilante "nous ne sommes pas candides car de nouveaux permis de recherche pourraient être attribués. On ne s'attend pas à une ruée de candidats compte tenu de l'opposition locale mais le risque est là. Au fond le problème c'est le code minier qui permet cela".

L'arrêté publié ce 18 avril se termine en effet par " le gisement correspondant est replacé dans la situation de gisement ouvert aux recherches". En d'autres termes si les permis de Variscan Mines sont annulés rien n'empêche d'autres sociétés de demander de nouveaux permis d'exploration minière.


 

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus